En Suisse et un peu partout en Europe ou en Amérique, les animaux de compagnies ont tendance à tisser un lien social de plus en plus étroit avec les propriétaires. Des études récentes ont d’ailleurs démontré que ces derniers sont prêts à faire le nécessaire pour en garantir les soins auprès des vétérinaires en misant sur une offre d’assurance maladie dédiée.

D'après une étude américaine, la grande majorité des ménages considérèrent leur animal de compagnie comme un membre à part entière de la famille. Un phénomène aussi évident aux États-Unis qu'en France ou encore en Suisse qui est d'ailleurs considéré comme le pays le plus cher au monde en matière de soins vétérinaires.

La raison expliquant le fait que dans cette partie du globe, le taux d'euthanasies est relativement élevé pour des raisons financières. Un problème majeur que les Suisses sont de plus en plus nombreux à éviter en faisant appel à l'assurance animaux prenant en charge le remboursement des dépenses médicales.


L'euthanasie, un vrai crève-cœur pour les ménages

En France, les soins vétérinaires ont tendance à représenter une source de dépense considérable pour les ménages ces dernières années. Ce qui est loin d'être le cas pour la Suisse puisque le pays n'a plus rien à envier étant donné qu'il est placé sur la plus haute marche du podium dans ce domaine en représentant le coût le plus élevé au niveau mondial.

Une situation qui intervient, alors que cette nation compte à son actif quelque 500 000 chiens et 1,5 million chats de compagnie que les propriétaires se doivent de soigner auprès des professionnels médicaux en cas de maladie. Le hic, c'est que pour des raisons financières, nombreux sont ceux qui sont contraints d'y renoncer étant dans l'incapacité d'en assumer les frais.

Et le résultat est souvent un vrai crève-cœur pour les concernés qui se doivent de se résoudre à passer à l'extrême, l'euthanasie.

L'assurance maladie à la rescousse

À travers leurs investigations, des analystes américains ont découvert que 80 à 98% des ménages considèrent leur animal de compagnie comme un membre de la famille. Pareille situation en Suisse où les propriétaires veulent faire le nécessaire pour éviter l'euthanasie à leur chien ou leur chat à cause des difficultés financières.

Une aubaine pour les assureurs qui ont su profiter de la situation pour mettre en avant l'avantage de l'assurance animaux en utilisant la phrase suivante comme slogan :

Si vous aimez vraiment votre animal, il faut l'assurer.

Du haut de ses deux décennies de présence dans le pays, Animalia est aussi de cet avis et ne s'est pas retenu pour dire que :

Nous nous battons sans relâche pour faire reculer le nombre d'euthanasies pour des raisons financières.

Une solution viable pour les propriétaires qui y trouvent également leur compte en se faisant rembourser les dépenses de soins. Mais pas seulement puisqu'en faisant ce choix ils s'assurent également que leur compagnon à quatre pattes ait une chance d'accéder aux traitements médicaux adéquats, malgré le coût élevé comme en témoigne deux d'entre eux en s'exprimant respectivement en ces termes :

Mon rottweiler a eu une maladie très grave entre 2019 et 2021. L'assurance m'a remboursé environ 15 000 francs. Maintenant, ma petite est en pleine forme.

Sans l'assurance, mon Rumy ne serait plus de ce monde. Aujourd'hui, tout est rentré dans l'ordre.