Le ministère de l’Agriculture a renforcé les mesures contre l’abandon d’animaux domestiques en janvier dernier. Les nouvelles dispositions prises par l’exécutif concernent également les chats. Ces derniers doivent désormais être identifiés sous peine d’une amende de 135 euros. Si cette obligation existe depuis des années, l’application de la pénalité devrait conscientiser les propriétaires et réduire le nombre d’abandons.

Vu le succès de l'assurance chat, il est difficile d'imaginer le nombre de félins abandonnés dans tout l'Hexagone. Pourtant, de nombreux chats sont recensés parmi les 60 000 animaux laissés sur les routes françaises en été. Débordés, les refuges dénoncent cette pratique et réclament des mesures plus sévères contre ses auteurs.

En France, l'abandon est considéré comme une forme de cruauté envers les animaux. Cet acte est ainsi passible de 2 ans de prison et de 30 000 euros d'amende. Il est toutefois difficile d'appliquer cette loi avec des animaux non identifiés. Grâce à l'identification obligatoire, les fautifs seront plus faciles à retrouver.

Pourquoi est-il nécessaire de stériliser un chat ?

L'identification d'un chat chez le vétérinaire coûte entre 30 et 60 euros pour les tatouages. Le prix varie entre 40 et 70 euros pour les puces électroniques. Comparé à ces tarifs, le montant de l'amende devrait être assez dissuasif pour obliger les Français à identifier leur félin.


Pour sa part, le coût d'une stérilisation est estimé entre 50 et 70 euros en moyenne pour les chatons mâles, contre 100 à 130 euros pour les chatons femelles. Ces animaux peuvent être stérilisés dès l'âge de six mois, car les chattes peuvent déjà avoir des portées à ce moment-là.

Chez les chats, les chaleurs s'étalent de la fin de l'hiver au début de l'automne (6 mois en moyenne). Cette durée peut varier en fonction de l'ensoleillement et du climat prédominant dans une région. Le plus souvent, les félins sont abandonnés durant cette période.

De nombreux mouvements pour la protection des animaux militent ainsi en faveur de la stérilisation afin d'éviter les abandons et l'envahissement de certaines zones. En même temps, cette opération permet de limiter les risques de pathologies (infections notamment) chez les chats. Elle rallonge également leur espérance de vie selon les spécialistes.

Dans certaines communes de la Haute-Marne comme Chalindrey, Haute-Amance, Coiffy-le-Bas ou Les loges, les félins errants ont acquis le statut de « chat libre » avec le soutien du refuge des Vagabonds du 52. Contribuant aux frais de stérilisation de ces animaux, les municipalités entendent les faire participer dans la lutte contre les rongeurs.

Les mesures mises en place contre l'abandon d'animaux sont-elles suffisantes ?

En principe, l'identification des chats est obligatoire en France depuis 2012. Pourtant, selon des chiffres du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, près d'un félin sur deux n'était toujours pas identifié en 2018, soit 7 millions d'animaux. Une fois tous les félins répertoriés, ils devraient être mieux protégés contre les risques d'abandon.


Comme le souligne le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Didier Guillaume :

Si un chat est identifié et marqué, on va le retrouver, on va retrouver son propriétaire, qu'on pourra sanctionner pour lutter contre l'abandon.

D'autre part, des vétérinaires seront systématiquement présents aux foires-expositions sous la tutelle du ministère durant le premier semestre 2020. Ils auront ainsi la possibilité de rappeler au grand public les bases dans l'adoption d'un animal domestique. Didier Guillaume indique :

On n'achète pas un chat ou un chien comme on achète une glace en passant.

Les défenseurs de la cause animale estiment que ces mesures ne sont pas encore suffisantes, bien qu'intéressantes. Selon eux, les chiens sont encore trop nombreux à ne pas être répertoriés malgré l'identification obligatoire. De plus, de nombreux agents publics ne disposent toujours pas de lecteur de puces pour accéder à l'Icad. Il est pourtant indispensable de consulter ce registre pour ramener des animaux perdus chez leurs maîtres ou retrouver les auteurs d'abandon.