Auparavant, prendre le train avec son ami à quatre pattes coûtait une petite fortune. La SNCF a reçu d’innombrables plaintes à ce sujet pendant des années. La compagnie s’est pliée finalement à la demande de sa clientèle en annonçant un tarif fixe pour animaux de compagnie sur son réseau.

Voyager en TGV, en TER ou en Intercités avec un animal de compagnie était toujours possible, à condition de respecter certaines règles de base. La SNCF demande aux propriétaires d'enfermer le compagnon à poils dans un contenant adéquat ou de le museler, s'il a une petite taille.

Chaque passager peut normalement emmener jusqu'à deux chiens et deux contenants. Si l'ami à quatre pattes vient d'un pays en dehors de l'Union européenne, son passeport doit être toujours à portée de main. La dernière condition porte sur le poids : au-dessus de 6 kg, le billet coûtait plus cher. La SNCF a mis fin à cette discrimination… de taille.


Un tarif unique sur certains wagons seulement

Bien entendu, les conditions concernant l'assurance animaux, le passeport, le contenant et la muselière restent toujours d'actualité. La SNCF a fait évoluer seulement sa position vis-à-vis du tarif du billet animal de compagnie. Les prix excessifs appliqués à ces accompagnateurs poilus ou à plumes ont disparu depuis juillet. Tous les rongeurs, amphibiens, reptiles, lapins domestiques, oiseaux de volières – et évidemment, les chiens et les chats – se verront accorder un ticket de 7 euros par animal.

Ce tarif reste inchangé, peu importe la taille de l'animal. Le transporteur demande simplement que ces compagnons soient placés dans un panier fermé ou dans un contenant dont les dimensions ne dépassent pas 45 cm x 30 cm x 25 cm. Il faut aussi que les propriétaires soient en mesure de justifier l'identité de leur protégé.

Comme habituellement, l'achat du billet à tarif unique se fait sur le site de la compagnie. La SNCF précise cependant que ce forfait s'applique seulement aux wagons des INTERCITES, des TGV INOUI et des TER, sauf les trains des régions, telles que la Normandie ou la Nouvelle-Aquitaine, qui pratiquent la liberté tarifaire. Les trains Ouigo sont exclus de ce nouveau dispositif. Emmener un animal de compagnie sur ces wagons coûte 10 euros, soit une réduction de 5 euros par rapport aux prix précédents.

La fin d'un traitement inégalitaire entre animaux de compagnie

Le nouveau billet animal de la SNCF s'applique au moment même où des milliers de familles préparent leurs voyages en train avec leur ami à quatre pattes. Cette nouvelle formule simplifie le calcul du ticket, surtout pour les animaux qui ne sont pas placés dans un contenant. Avant, ils « payaient » leur place au demi-tarif du barème kilométrique.

Avec cet ancien système, il n'est pas rare de voir un gros bébé comme un mastiff anglais, un grand bouvier suisse ou un berger du Caucase s'acquitter d'une facture plus élevée que son maître. La modification apportée par la SNCF n'a pas fait que réduire le prix du ticket. L'option « Animal de compagnie » devient aussi accessible depuis l'application SCNF Connect. Par ailleurs, les chiens d'aveugle peuvent toujours voyager gratuitement dans tous les wagons de la compagnie.