Le 16 octobre dernier s’est déroulée la fête de l’âne et du percheron dans le Mans. Parmi les spécialistes du secteur animalier présents, Charlène s’est fait remarquer par son métier. Un métier qu’elle pratique avec beaucoup de passion. Elle est ostéopathe pour animaux et exerce dans la commune de Bouloire, département de la Sarthe.

La fête de l'âne et du percheron a eu lieu le 16 octobre dernier. Le rendez-vous a été donné à l'Arche de la Nature d'Yvré-l'Évêque, à l'Est de la Sarthe. Cette fête, organisée tous les deux ans, propose diverses animations et réunit différents acteurs du monde des équidés . On cite entre autres les vétérinaires, les débardeurs, les cavaliers, les charrons, les cordistes ou encore les dentistes équins. Cette année, la fête hippique a été préparée par l'hôte avec le concours de l'association « Les amis de Cadichon ». Cette 15ème édition a également vu la participation du syndicat sarthois du cheval percheron.


L'ostéopathie animale : un métier insolite

Si le recours à l'ostéopathie est courant en médecine humaine, la pratique est moins connue dans le monde animalier. C'est la raison pour laquelle le métier de Charlène, ostéopathe équine , a intéressé beaucoup de monde à la manifestation. À noter que cela fait plus de dix ans qu'elle exerce sa profession. La fête de l'âne et du percheron a été l'occasion pour elle de faire part de sa passion.

L'ostéopathie animale est une spécialité de la médecine animale. Elle consiste à identifier les causes de l'inconfort d'un animal pour y remédier grâce à des manipulations myo-faciales et musculo-squelettiques . Le spécialiste intervient pour prodiguer des soins aux animaux de compagnie . Dans le cadre d'une souscription à une assurance animaux, il est habilité à remplir la fiche à remettre à l'assureur.

Les spécificités d'un ostéopathe animalier

Charlène affirme que les chevaux nécessitent autant de soins que les humains pour rester en forme. D'après l'ostéopathe, les chevaux sportifs en ont besoin chaque trimestre pour entretenir leur performance. À part les équidés, elle ausculte également les vaches, les chats et les chiens . Pour les chiens de sport, elle collabore étroitement avec des vétérinaires .

Charlène explique son épanouissement par le fait de travailler avec des personnes et des animaux variés. Ce qui exclut la routine et l'ennui. Lors de la consultation, elle procède avec un rituel bien défini qui commence par une palpation . Grâce à ses mains, elle a la capacité de détecter les tensions au niveau d'un animal. Cependant, le plus important reste, selon elle, l'écoute de l'animal et l'attention portée à ses réactions aux touchers. La professionnelle ajoute qu'une approche plus mécanique permet de contrôler la démarche d'un cheval et de vérifier la symétrie.