De l’autre côté de la Manche, 35 % des animaux domestiques sont assurés. Il faut dire que les frais de soins vétérinaires y sont particulièrement élevés. Les cliniques les plus imposantes possèdent plus de la moitié des parts de marché (60 %). Midi Libre rapporte qu’elles contribuent fortement à l’évolution des tarifs. Qu’en est-il du marché français ?

Les frais vétérinaires connaîtront une forte croissance dans l'Hexagone, comme cela s'est produit en Grande-Bretagne où ils sont quatre fois plus importants. Telles sont les prévisions de Jérôme Salord qui a créé SantéVet. Cette compagnie occupe la position de leader sur le marché de la couverture santé dédiée aux chiens et aux chats.

La cause ? La prolifération des chaînes de cliniques, alors que seulement 5 % des compagnons à quatre pattes bénéficient d'une assurance chat ou d'une assurance chien en France. Il reste à déterminer les conséquences de cette flambée des prix sur les ventes sur le long terme.

Les Français accordent-ils une importance particulière au bien-être de leur animal de compagnie

Nombre de Français considèrent leur animal domestique comme faisant partie de leur famille. Pour cette raison, ils veulent s'assurer que leur chat ou leur chien est non seulement en bonne santé, mais aussi heureux.


Les compagnies d'assurance animaux profitent de cette opportunité pour commercialiser leurs services, qui rentrent à la fois dans le cadre préventif et curatif.

Parmi les assureurs qui ont su en tirer profit figure SantéVet. Cette clinique permet à ceux qui possèdent des animaux de compagnie de leur dispenser les meilleurs soins. Il faut savoir que sa mission principale porte sur le bien-être des animaux domestiques. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle elle a mis en place une couverture santé collective qui convient aussi aux animaux à plumes.

SantéVet prend par exemple en charge les troubles neurologiques, les problèmes d'intoxication alimentaire et les blessures. Les affections de longue durée ne sont pas en reste.

Les assureurs pourront voir leurs bénéfices progresser

Le fait de posséder un animal de compagnie peut faire augmenter considérablement la facture annuelle. Est-ce le prix à payer pour ne pas se sentir seul ou sombrer dans la dépression à la suite d'un épisode douloureux ? SantéVet évalue le budget consacré aux soins des animaux domestiques.

Il apparaît que tous les ans, les propriétaires déboursent en moyenne 174 euros pour leur chat et 223 euros pour leur chien en matière de soins.

Il ressort de l'enquête réalisée par l'expert en assurance animale que les tendances observées au Royaume-Uni le seront également en France. Les assureurs pourront augmenter leur chiffre d'affaires. D'ailleurs, Compagnie des Animaux (anciennement appelé SantéVet) enregistre près de 67 millions d'euros de volume de ventes. Son avantage par rapport à la concurrence ? La commercialisation de soins préventifs comme les vermifuges et les antiparasitaires.