Les séquelles des confinements commencent à se faire ressentir auprès de la Société Protectrice des animaux. Cette dernière a rapporté un taux historique d’abandon d’animaux l’année dernière. Et ce, malgré le dispositif Adoption Solidaire instauré au mois d’avril 2020 pour encourager l’adoption d’animaux de compagnie. Les victimes à déplorer sont les nouveaux animaux de compagnie.

Pour 2020, la Société Protectrice des animaux (SPA) indique une chute à 3,8 % du taux d'adoption. Comparée aux chiffres des dernières années, il s'agit d'un record. En effet, les 62 refuges et Maisons SPA ont enregistré près de 43 000 adoptions en 2019, contre 37 667 en 2020. D'un autre côté, le nombre d'animaux de compagnie recueillis comme pensionnaires a diminué de 14 % l'année dernière.

Des mesures exceptionnelles comme le dispositif « Adoption Solidaire» ont été mises en place. Pour éviter autant que possible les cas d'abandon, une assurance animaux est préconisée. Cette garantie prévoit les soins médicaux et les équipements utiles au bien-être de l'animal.


Expérimentations ou achats compulsifs pour les nouveaux animaux de compagnie?

Pour tromper la solitude durant les confinements, les Français se sont intéressés aux nouveaux animaux de compagnie (NAC). Cette catégorie englobe les rats, les serpents, les furets et les lézards. Plus faciles d'accès, ces animaux exotiques sont vendus sur Internet et en animaleries. Les procédures d'acquisition sont donc à la portée de tous.

Or, il s'agit essentiellement de coups de cœur. Par la suite, les propriétaires prennent conscience de l'engagement que représente la prise en charge des animaux.

Ainsi, dès la sortie de confinement et en été, la SPA a recueilli plus de NAC que d'habitude. Jacques-Charles Fombonne, président bénévole de la SPA, confirme :

Une corrélation directe avec l'achat impulsif de ces espèces en animalerie ou sur Internet lors du premier confinement, abandonnées comme de vulgaires objets de consommation quelques mois plus tard.

Des adoptions responsables et solidaires chez la SPA

Soucieuse du sort des animaux de compagnie, la SPA a débloqué une aide de 175 000 euros en 2020. Les bénéficiaires sont les associations locales inscrites au dispositif de Fonds de Solidarité.

Pour éviter que les animaux ne deviennent des victimes collatérales de la crise sanitaire, l'adoption solidaire a été mise en place. Ce dispositif vise à sensibiliser les propriétaires d'animaux contre l'abandon.


Des études sur le quotidien des détenteurs d'animaux en situation de crise sanitaire ont également été menées. Les résultats ont servi à améliorer les informations diffusées à leur intention. Mais surtout, cette mesure a facilité l'accès à l'adoption d'animaux malgré le coronavirus.

L'implication de 120 000 personnes a permis d'obtenir une dérogation officielle des ministères. Depuis, les animaux bénéficiant de l'adoption solidaire sont présentés sur le site internet de l'association. Même s'il est facile de les identifier via la mention « solidaire », leur adoption nécessitera des démarches précises. Ces dernières incluent un formulaire à remplir, un entretien téléphonique et une sélection.