Le 8 mars dernier, Gaëtan Plô est revenu sur les réalisations de la SPA (Société protectrice des animaux) qu’il préside à Polignac. Le bilan semble positif pour le centre puisqu’il enregistre un taux d’adoption de 90 % en près d’un mois. Toutefois, quelques travaux restent nécessaires en vue d’améliorer le refuge.

Gaëtan Plô a profité de l’assemblée générale organisée le dimanche 8 mars dernier pour revenir sur les avancées réalisées par la SPA de Polignac au cours des six dernières années. Le centre affiche un bilan encourageant, avec un taux d’adoption qui s’élève à 90 % dans un délai d’un mois environ.

Pour protéger le chien ou le chat adopté et lui garantir des soins de qualité, le nouveau propriétaire peut souscrire une assurance animaux. Du côté du refuge, la prise en charge des animaux se poursuit. Différents travaux ont ainsi été prévus pour les prochains mois (rénovation, entretien, etc.).

Autant de chiens que de chats accueillis et adoptés

En 2019, la SPA de Polignac a accueilli de nombreux chats et chiens. Dans le détail, en fourrière :

  •  130 chiens perdus ou abandonnés ont été accueillis, contre 152 en 2018. 
  •  Le nombre de chats recueillis s’élève à 111, dont 66 chatons, contre 104 en 2018.

Dans le centre :

  •  154 chiens ont été accueillis, contre 131 en 2018. Par ailleurs, 128 d’entre eux ont été adoptés, contre 108 en 2018. 
  •  114 chats y ont également trouvé refuge, contre 113 en 2018. Le nombre d’adoption s’établit à 114, contre 93 en 2018.

La SPA de Polignac s’est aussi longtemps occupée d’une trentaine de chèvres avant qu’elles ne soient placées. Il faut savoir que la structure a ouvert ses portes il y a près de 30 ans. Au départ, elle a été prévue pour prendre en charge 6 communes. Aujourd’hui, elle en couvre 72.


Quoi qu’il en soit, le centre continue de bénéficier du soutien du Puy-en-Velay. Par ailleurs, son nombre de donateurs et d’adhérents a augmenté. L’emploi y est également stable (4 salariés y travaillent actuellement).

Des améliorations restent à entreprendre

En plus de ce bilan, Gaëtan Plô a profité de l’assemblée générale pour présenter les perspectives d’avenir de la SPA de Polignac. Il s’est notamment attardé sur les travaux à mener dans les prochains mois, qui se focaliseront sur les aménagements du refuge.

Au printemps, deux parcs extérieurs pour les chiens seront construits. Le remplacement de la toiture du bâtiment est aussi prévu. Les travaux sont prévus à l’automne prochain. Pour ces projets, la SPA bénéficie de l’appui de défenseurs de la cause animale, de bénévoles, de collectivités et de l’État, outre celui des donateurs.

Le président de la structure a cependant émis quelques mises en garde pour l’avenir. Il a notamment évoqué la fragilité humaine, sachant qu’elle est fonction de l’évolution du niveau de bénévolat et de la politique mise en place par l’État en matière de services civiques. Il a également mis l’accent sur la fragilité financière, face à la fluctuation de certains financements d’une année à une autre.

Enfin, Gaëtan Plô a appelé le Comité d’insertion professionnelle 43 à réaliser un diagnostic qui se penchera sur le fonctionnement du centre, aussi bien interne qu’externe. Il doit en résulter un plan d’action qui déterminera les orientations stratégiques pour les 3 prochaines années.