Les symptômes, causes et traitements du diabète chez le chien

Les signes cliniques

Les chiens obèses, âgés entre 6 et 10 ans, ont de grandes chances d’être atteints de diabète. Certaines races y sont aussi prédisposées, telles que le Spitz loup ou le Cairn Terrier.

Les femelles, notamment non stérilisées, sont deux fois plus exposées que les mâles.

Il est parfois difficile de détecter les symptômes qui indiquent la présence de cette maladie chez le chien.

Les signes les plus évidents se caractérisent par :

  • la soif intense ; 
  • l’augmentation de la production d’urine.

D’autres signes visibles, comme la fatigue ou une perte de poids malgré un grand appétit, peuvent également alerter le propriétaire.


Dès l’apparition des symptômes, il est urgent d’aller consulter un vétérinaire qui effectuera un examen général complet.

Les différents types de diabète

Deux catégories de diabète canin existent :

  • le diabète sucré ; 
  • le diabète insipide.

Couramment rencontré, le diabète sucré se manifeste par une baisse inquiétante de la production d’insuline par le pancréas. Cela entraîne un fort taux de glucose dans le sang qui perturbe le métabolisme du chien.

Quant au diabète insipide qui est une forme rare, il résulte d’un dérèglement hormonal ou de lésions au niveau des reins. Même si les symptômes sont similaires entre les deux formes de diabète (mictions fréquentes et augmentation de la soif), les origines de la maladie sont différentes.

Comment le soigner ?

Même si le diabète ne se guérit pas, il est possible de le soigner à travers un traitement efficace, comme l’injection d’insuline deux fois par jour.

L’objectif est d’en venir à bout des symptômes, d’éviter que la maladie ne se complique, de prévenir les hypoglycémies et de garder le chien en bonne forme.

Dans ce cas, une collaboration étroite est préconisée entre le propriétaire et le personnel soignant pour que la prise en charge de la maladie soit continue et efficace.

En parallèle, il est essentiel d’adopter une alimentation adaptée pour aider à contrôler l’évolution de la maladie.

Toutes les dépenses liées à ces traitements sont couvertes par l’assurance chien.