Les propriétaires éprouvent de l’affection pour leurs animaux de compagnie. D’ailleurs, pour 65 % d’entre eux, ceux-ci font partie intégrante de la famille. SantéVet, qui est présent sur le marché depuis une quinzaine d’années, a saisi l’opportunité. La santé des animaux domestiques devient un enjeu crucial du fait de l’augmentation de leur espérance de vie.

Les chiens et les chats domestiques occupent une place de plus en plus importante dans les foyers. C'est la raison pour laquelle les dépenses qui leur sont consacrées tendent à augmenter. La hausse s'est établie à environ 20 % en l'espace de cinq ans, ce qui pourrait motiver les propriétaires à souscrire une assurance animaux. En 2014, le marché des animaux de compagnie a totalisé plus de 4,7 milliards d'euros.

Hormis les dépenses en nourriture et en produits d'hygiène, les acteurs du secteur élargissent leurs offres. Actuellement, certains professionnels proposent par exemple des services de gardiennage et ouvrent des salons de massage dédiés aux compagnons à quatre pattes.

Des frais vétérinaires en hausse progressive

Puisque la médecine vétérinaire se développe, les animaux de compagnie ont désormais droit à divers soins (dermatologiques, orthopédiques, ophtalmologiques, etc.). Ils peuvent aussi accéder à des services de dentisterie. De plus, les animaux sont diagnostiqués grâce à des technologies de pointe, dont les IRM et les scanners, ce qui engendre des coûts de plus en plus importants.


Sachant que les vétérinaires disposent d'une certaine liberté pour fixer leurs honoraires, les consultations oscillent entre 30 et 50 euros. Or, les propriétaires qui possèdent des animaux âgés se rendent quatre fois par an chez le vétérinaire. Pour les plus jeunes, deux visites annuelles sont généralement effectuées.

À ce tarif, certains maîtres ne peuvent subvenir aux dépenses au point de devoir faire euthanasier leur animal.

Les assureurs peuvent rembourser l'intégralité des soins de santé dans certains cas

Dans l'Hexagone, il est encore peu courant de souscrire une mutuelle pour animaux. En effet, les propriétaires sont seulement 6 % à le faire. Toutefois, le nombre d'animaux couverts ne cesse d'augmenter chaque année.

Les personnes qui peinent à assumer les frais vétérinaires peuvent signer un contrat d'assurance santé animale. Selon la formule choisie, elles ont la possibilité de se faire rembourser l'intégralité de leurs dépenses. SantéVet commercialise justement cinq formules pour félins et canidés. Les nouveaux animaux de compagnie (NAC) comme les perroquets et les furets ne sont pas en reste.

Concernant la garantie tous risques, elle prend en charge entre 60 et 100 % des charges imprévisibles (chirurgie, pathologie, accident). Un forfait Prévention couvrant les soins prévisibles (stérilisation, vermifuge, vaccin…) est aussi proposé par SantéVet.