Depuis deux ans, les taux d’intérêt connaissent une ascension fulgurante. Cette situation complique l’accès au prêt immobilier pour les acheteurs et renchérit le coût de leurs crédits. Dans ce contexte, les emprunteurs sont à l’affût de la moindre économie. Si la négociation du taux d’intérêt est devenue un réflexe naturel, il ne faut pas négliger le coût de l’assurance, souvent exigée par la banque.

Crédit immobilier : changer d’assurance emprunteur pour économiser

Des économies substantielles

La loi Lemoine de 2022 a considérablement simplifié la démarche de changement d'assurance de prêt, offrant aux emprunteurs de nouvelles opportunités d'économiser.

Avant cette réforme, il fallait attendre la date d'anniversaire du contrat pour pouvoir changer d'assurance.

La loi Lemoine a mis fin à cette contrainte. Elle permet désormais de résilier son assurance à tout moment, sans frais ni pénalité.

Cette évolution a stimulé le marché et favorisé la concurrence, conduisant à une baisse générale des prix.

Selon les estimations des experts, opter pour une assurance alternative permet d'économiser entre 5?000 et 15?000 euros sur la durée du prêt.


Un an après son entrée en vigueur, le bilan de la loi Lemoine reste positif : le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) a observé une augmentation de +80 % des demandes de délégation.

Les points de vigilance

Si la recherche d'un tarif attractif est essentielle, il est crucial de ne pas négliger les autres aspects du contrat. La suppression du questionnaire de santé pour certains contrats a entraîné une baisse moins importante des prix, puisque les assureurs compensent le risque accru en augmentant leurs tarifs.

Il est donc impératif de bien comparer les garanties offertes, les conditions d'indemnisation et les exclusions de chaque contrat avant de faire son choix.

De nouvelles obligations d'information ont été imposées aux assureurs pour aider les emprunteurs à prendre une décision éclairée.

Conseils pour bien choisir son assurance emprunteur

La première chose à faire est de demander plusieurs devis et de procéder à une comparaison des offres des différents assureurs.

Si le prix de l'assurance est un élément important, il ne doit pas être le seul critère à prendre en compte. Les garanties et les conditions d'indemnisation sont tout aussi essentielles.

L'emprunteur serait également bien avisé de s'assurer que les exclusions du contrat correspondent à sa situation et à ses besoins.

Enfin, il convient de bien se renseigner sur les démarches à suivre pour changer d'assurance.

À retenir
  • La hausse des taux d'intérêt complique l'accès au crédit immobilier.
  • La loi Lemoine a facilité le changement d'assurance, avec à la clé des économies potentielles de 5?000 à 15 000 euros.
  • Lors du choix d'un assureur, il est important de comparer attentivement les garanties, les conditions et les exclusions prévues par le contrat.