La souscription à une mutuelle santé est parfois soumise à un délai de carence
un service de meilleurtaux.com

La souscription à une mutuelle santé est parfois soumise à un délai de carence

Bon nombre de dispositifs pouvant couvrir les frais de santé des patients sont accompagnés d’un délai de carence, notamment ceux en rapport à l’optique et à la santé dentaire. En tenir compte avant la signature du contrat peut alors sembler plus judicieux. Il s’agit notamment de la période d’attente entre la souscription et le remboursement des soins. Les couvertures les plus coûteuses sont les principales concernées par ce temps de latence.

La souscription à une mutuelle santé est parfois soumise à un délai de carence

Une période de latence suit parfois l'adhésion à une mutuelle. Certaines garanties ne sont, en effet, applicables qu'après un certain délai de carence qui varie non seulement en fonction de la convention, mais aussi des dépenses réalisées pour recouvrer la santé. Le fait est que le dispositif a été instauré dans le but d'éviter certaines souscriptions opportunistes.

Et ce n'est que justice, car étant donné que le rôle d'une mutuelle est de prévenir les charges imprévues.

Toujours est-il qu'avant de souscrire une complémentaire santé quelconque, il vaut toujours mieux tenir compte de ce point délicat. Les personnes âgées doivent être d'ailleurs les plus vigilants du fait qu'ils ont le plus besoin d'opticien et de dentiste. Des soins qui sont dans la ligne de mire de ces établissements.


Un temps de latence avant l'indemnisation

Le délai de carence est la période pendant laquelle un patient ne peut profiter d'aucune garantie même s'il a souscrit une couverture maladie auprès d'un assureur. C'est souvent le cas d'une complémentaire santé optique ou dentaire, où aucune dépense relative aux soins n'est remboursable dès lors que l'attente imposée dans le contrat n'est pas encore à son terme.

Cette durée change en fonction de la nature du contrat d'assurance et de l'estimation des dépenses. Tout en sachant que les traitements les plus onéreux impliquent des attentes plus longues.

Ainsi, si certains remboursements peuvent être attribués sans avoir à attendre, d'autres, concernant notamment les soins dentaires et optiques, requièrent un à trois mois de patience. Un délai de 12 mois pourra être exigé quant aux poses de prothèse.

La couverture des soins les plus chers est la plus concernée

La mise en place du dispositif vise à préserver les organismes assureurs de certaines pratiques opportunistes. Comme des souscriptions qui servent uniquement à couvrir des soins d'ores et déjà prévus, par exemple, allant à l'encontre du principe de base des mutuelles santés qui est de prévoir les risques.

Les contrats soumis à ce délai de latence sont souvent les plus généreux en matière de remboursement. Ceux qui n'exigent aucune attente ont, dans la plupart des cas, recours à des cotisations exorbitantes dans le cadre de la couverture des traitements sanitaires.


Il est donc préconisé de procéder à la vérification de ce délai de carence avant toute souscription à une mutuelle pour éviter d'éventuelles mauvaises surprises. Cette recommandation est surtout adressée aux plus âgés dont les dépenses de santé s'avèrent plus significatives. Ceci est dû à la spécificité des interventions médicales (optiques et dentaires) dont ils ont besoin et qui impliquent des frais conséquents. Raison pour laquelle une majorité des mutuelles seniors intègrent ce concept dans la convention à signer.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)