C’est le résultat d’une étude réalisée par des chercheurs de l’université de l’Iowa. L’observation a été menée auprès de patients ayant pratiqué des exercices physiques après avoir reçu une dose de vaccin. Les résultats révèlent qu’ils produisent davantage d’anticorps et sont mieux protégés contre le virus. Des études approfondies resteraient toutefois nécessaires pour confirmer cette corrélation.

La pratique du sport pourrait être un moyen pour mieux se préserver face au virus du covid-19. C'est ce que soutiennent des scientifiques de l'université de l'Iowa après avoir mené leur propre observation. Les résultats ont été communiqués dans la revue scientifique Brain, Behavior and Immunity puis relayés par The Independent. Ils seraient toutefois valables pour les personnes vaccinées, sujets de l'analyse. Les activités réalisées auraient un effet positif sur la production d'anticorps.

Plusieurs éléments resteraient toutefois à prouver dans cette étude. Les résultats communiqués seraient en effet à un stade préliminaire. Les scientifiques indiquent qu'il serait encore nécessaire d'approfondir l'impact réel du sport sur le développement de l'immunité.


Une efficacité accrue après un laps de temps défini

Des interrogations demeurent après cette étude qui ne serait qu'à une phase préliminaire. Comme le soulignent ses auteurs, le sport est à l'origine de plusieurs changements dans l'organisme. Certains sont d'ordre métabolique et neuroendocrinien, d'autres sont de nature biochimique ou circulatoire.

Aussi, des observations complémentaires seraient nécessaires pour comprendre comment il est bénéfique pour le corps après une vaccination. Les résultats obtenus actuellement indiqueraient seulement que le vaccin est plus efficace après un laps de temps défini. Les conséquences sur l'organisme après la pratique du sport et la production des anticorps à son issue resteraient méconnues.

Les scientifiques ignorent également les impacts pour les personnes qui ont reçu une dose rappel. Ils souhaiteraient ainsi mener des observations sur le sujet. À noter que ces injections supplémentaires ne sont pas obligatoires et demeurent gratuites. Ils font partie des soins dont le coût est assumé par l'Assurance maladie et la mutuelle familiale.

Les scientifiques de l'université de l'Iowa se sont plus exactement intéressés aux personnes qui ont reçu une dose du vaccin Pfizer. Elles ont pratiqué une activité physique pendant 90 minutes à la suite de leur injection. L'intensité varie de légère à modérée.


Une amélioration de la circulation sanguine

Quelle que soit la nature de l'activité, les résultats auraient été les mêmes. Les patients soumis à l'observation auraient produit davantage d'anticorps dans les quatre semaines qui suivent. Et ce, en comparaison aux personnes qui sont restées dans un état statique. Pour rappel, les anticorps, fabriqués par l'organisme, l'aident à lutter contre les bactéries et et les virus. Les mêmes résultats auraient été relevés chez des souris et suite à l'utilisation de tapis roulants.

Les auteurs de l'étude ignorent pour l'heure le mécanisme à l'origine de l'amélioration de l'immunité individuelle. Ils indiquent néanmoins que les exercices physiques améliorent le flux sanguin et lymphatique. Ces activités faciliteraient ainsi la circulation des cellules dans l'organisme. Suivant leur analyse, ils affirment toutefois que faire du sport pendant un temps limité n'aura aucun effet. Des recherches seraient cependant menées pour savoir si 60 minutes d'exercice physique peuvent aider le corps.

Les observations complémentaires sont attendues. Cela dit, l'OMS indique déjà la pratique d'une activité physique régulière. Il faudrait au moins 20 minutes par jour ou 10 000 pas réalisés quotidiennement.