Afin d’aider leurs clients, victimes collatérales de la crise sanitaire, plusieurs mutuelles santé ont annoncé une série de gestes exceptionnels. Après la Maif et la Matmut, Unéo rejoint le mouvement pour témoigner sa solidarité envers ses affiliés. Elle a notamment choisi de redistribuer les excédents et de ne pas répercuter la taxe Covid-19 sur eux.

Face à la crise sanitaire causée par la Covid-19, divers assureurs ont procuré des aides exceptionnelles à leurs souscripteurs. Un acte suivi par Unéo, la deuxième mutuelle santé de la fonction publique et la première de la Défense. Elle a en effet déclaré vouloir exprimer sa solidarité en cette période de crise.

Aussi, différentes mesures ont été annoncées en vue d'aider ses membres. L'organisme de complémentaire santé a notamment choisi de procéder à la redistribution d'une partie des cotisations à ses protégés. Ce geste solidaire pourra s'élever à une centaine d'euros ou un mois de cotisation, en fonction du profil de l'assuré.


Les cotisations restent les mêmes

Dans l'optique de cette redistribution, un certain nombre de décisions ont été prises par le conseil d'administration de la mutuelle. Cette dernière a entre autres opté pour une modération tarifaire en vue d'anticiper les difficultés pressenties pour l'année qui vient.

En 2021, les garanties de prévoyance ne feront donc pas l'objet d'une augmentation des cotisations hors taxes. De même pour les garanties santé et toutes les autres, sauf pour quelques cas exceptionnels. Il s'agit de celle sur l'inaptitude à servir et de deux assurances internationales.

La question de la « taxe Covid-19 » a également été abordée. Établie dans le projet de loi de financement de la Sécu pour 2021, il s'agit d'une contribution exceptionnelle des assureurs. Elle présente un taux de 2,6 et 1,3 % respectivement pour cette année et pour l'année prochaine. Unéo a décidé de préserver sa communauté des répercussions de cette taxe.

Des gestes solidaires exceptionnels ont été mis en place

Au cours du premier confinement, 100 millions d'euros ont été redistribués par la Maif à ses sociétaires en assurance auto. Soit environ 30 euros pour chacun d'eux. De son côté, Unéo a procédé un peu plus tard au même geste mutualiste envers sa communauté. Ainsi, ceux qui y sont inscrits ont bénéficié d'une somme importante en guise d'aide.


Variable selon la situation du bénéficiaire, celle-ci s'élève à un mois de cotisation pour une personne vivant seule. Pour un ménage avec deux enfants, le plafond de ladite aide s'établit à une centaine d'euros. Concernant les modalités techniques de son remboursement, les termes y afférents n'ont pas encore été déterminés.

Dans une autre perspective, le système de résiliation infra-annuelle permettra aux assurés de résilier leur contrat santé avant qu'il n'arrive à son terme. Cela leur laissera ainsi une durée d'un an pour évaluer s'il leur convient. Dans le cas contraire, ils pourront opter pour une nouvelle offre, plus adaptée à leurs besoins.