Vers la mi-avril 2021, la startup parisienne a bouclé une importante levée de fonds, notamment dirigée par Dragoneer, Coatue… Ce qui lui a permis de franchir le cap du milliard de dollars en matière de valorisation. En outre, la jeune pousse a également dépassé il y a quelques jours les 100 millions d’euros de revenus annuels.

En 2010, Samuelian-Werve a fondé Expliseat, une entreprise florissante dans la fabrication de sièges pour avions légers. Mais après le décès de son grand-père, le jeune entrepreneur a vendu ses parts dans la société. Ensuite, il s'est focalisé sur le domaine de la santé, notamment les soins. Pour ce projet, il s'est allié à Charles Gorintin, un ami de l'université. Ce dernier a déjà travaillé chez Instagram, Facebook et Twitter.

Dans l'appartement de Gorintin à San Francisco, les deux individus ont examiné la question pendant un été. Après leur retour dans leur pays natal, la France, ils ont lancé la plateforme 100 % en ligne Alan en 2016.


La rentabilité encore à atteindre

La boîte compte aujourd'hui environ 350 employés pour 160?000 assurés. Des consommateurs qui proviennent à 85 % de clients professionnels contre 15 % seulement pour les particuliers. À ce titre, le vendeur de mutuelles santé base sa stratégie sur une approche B2B2C axée sur plus de 9?000 entreprises. À noter qu'après un amorçage en France, Alan est présent en Espagne et depuis 6 mois, en Belgique. Récemment, ses revenus annuels ont franchi la barre des 100 millions d'euros. Toutefois, le seuil de rentabilité n'a pas encore été atteint.

Mi-avril dernière, la jeune pousse annonce avoir bouclé une levée de fonds en série D de 185 millions d'euros. Soit le deuxième meilleur tour de table enregistré par une startup tricolore depuis janvier 2021. Grâce à cette performance, la valorisation d'Alan est passée à 1,4 milliard d'euros. Pour la startup, cette accession au rang de Licorne ne constitue qu'une étape dans la réalisation de son grand projet.

Une autre ambition à accomplir

Son PDG, Samuelian-Werve explique qu'ils aspirent à devenir le lieu où les patients reçoivent leurs informations de manière personnalisée. L'Assurtech prévoit notamment de leur apporter :

[…] Une expérience intégrée de A à Z, où les soins de santé ne sont plus une souffrance […], mais peuvent même être joyeux d'une certaine manière parce qu'ils sont préventifs et moins chers.

Samuelian-Werve


Selon son dirigeant :

Pendant plus de 50 ans, on a essayé d'industrialiser le système de santé, et le résultat est qu'il est un peu inhumain, impersonnel […].

Samuelian-Werve

Ce sont les malades qui sont contraints de s'ajuster au système, souligne-t-il avant de résumer :

[…] Le système devrait s'adapter à nous.

100 % agréée, la société d'assurance maladie propose à ses affiliés un accès à différents contenus relatifs à la santé. Parmi les prestations fournies, elle assiste ses membres dans la recherche de médecins, et ce, grâce à leur carte. La plateforme les accompagne aussi dans la réservation, ainsi que dans le rappel de rendez-vous à l'aide de l'envoi de notifications. Par ailleurs, Alan permet aux patients et aux praticiens d'interagir, notamment à travers un chat.