Le Royaume-Uni a procédé depuis peu à la levée d’une partie de ses mesures sanitaires. Le gouvernement a par exemple mis fin au port du masque dans les établissements de nuit. La décision a fait naître des doutes auprès des experts de santé. Cependant, ils se sont rapidement dissipés puisque les chiffres témoignent d’une baisse des infections.

L'assouplissement des mesures aurait été une bonne chose pour le Royaume-Uni. Le pays évoluerait actuellement avec une baisse du nombre de contaminations ainsi que des cas d'hospitalisations. Les inquiétudes concernant le variant Omicron pourraient ainsi s'estomper malgré les chiffres relevés à son apparition. Pour rappel, le Royaume-Uni était l'un des premiers pays à avoir subi les effets de cette mutation.

La situation n'a pas empêché le gouvernement britannique à revoir les règles sanitaires en vigueur. D'ailleurs, la décision prise semble finalement bénéfique au pays. Les statistiques mettent désormais la France devant en termes de contaminations quotidiennes. Cette évolution incite les autorités britanniques à réaliser d'autres avancées.


Les chiffres se stabilisent

La décision a tout de même soulevé des interrogations auprès des scientifiques qui redoutaient l'augmentation des infections. La situation semble toutefois avoir donné raison au gouvernement qui l'a prise. Le pays a constaté une baisse du nombre de cas début janvier. Ce recul se serait poursuivi jusqu'à fin janvier, même après la levée des restrictions.

Le gouvernement réfléchit ainsi à de nouveaux allègements. Il souhaiterait supprimer l'obligation d'isolement imposée aux personnes testées positives au Covid-19. La mesure pourra prendre fin dès le 27 février 2022 selon les informations fournies.

Le Royaume-Uni serait actuellement à environ 80 000 contaminations au variant Omicron chaque jour. Ce chiffre témoignerait d'une stabilité après les 90 000 cas identifiés par jour début janvier 2022. La France se trouve loin devant avec près de 200 000 infections quotidiennement. Les soins demeurent éligibles au remboursement par la mutuelle santé dans l'Hexagone.

Fin du masque et du pass sanitaire

Le nombre de décès et d'hospitalisations aurait aussi baissé au Royaume-Uni. Les données communiquées par Our World in Data font état de 13 000 personnes hospitalisées actuellement. Ce chiffre se situait à 16 000 au premier mois de 2022. Le pays compterait à ce jour 420 admissions en réanimation contre 600 en janvier 2022.

Les experts indiquent qu'il bénéficie d' une décroissance rapide de l'épidémie. Le taux de reproduction du virus s'établirait à 0,7. Ils ne manquent cependant pas de souligner que le nombre de tests effectués a également diminué. Avec l'assouplissement des mesures, le masque et le pass sanitaire ont été supprimés dans les boîtes de nuit. Le télétravail devient en outre une option et non une recommandation comme avant.

Le Royaume-Uni a été l'un des pays à avoir rapidement subi une contamination massive au variant Omicron. Le nombre de personnes testées positives n'a cependant pas dépassé 180 000 par jour. À titre de comparaison, le pic allait au-delà de 360 000 en France mi-janvier 2022.