Le géant de l’e-commerce a commencé à ouvrir son service à d’autres employés dans l’État de Washington. Il sera également disponible pour les autres entreprises sur le territoire américain très prochainement. Ces derniers pourront notamment profiter d’une consultation à distance. Une offre qui pourrait intéresser plus d’un dans une période marquée par la lutte contre l’épidémie du Covid-19.

Le service Amazon Care a été conçu à l'origine pour les employés d'Amazon à Seattle. Bientôt, l'ensemble des salariés du groupe pourra également y accéder ainsi que les autres entreprises aux États-Unis. Ce service pourra être utile dans un pays qui ne dispose pas de couverture de santé universelle.

En général, il appartient à chaque entreprise de mettre en place une solution de prise en charge pour ses employés. Les habitants ont également la possibilité de souscrire une assurance privée, l'équivalent de la mutuelle santé en France. Ce développement permettra probablement à Amazon d'asseoir sa notoriété dans un secteur qui semble avoir de l'avenir.


Se positionner dans une industrie en pleine croissance

Jeff Bezos n'est pas le seul à s'intéresser à l'e-santé, un secteur qui connaît une croissance notable depuis quelque temps. Il continue d'ailleurs de prospérer avec la pandémie qui favorise la téléconsultation.

Les entreprises du GAFAM se servent notamment de la santé numérique pour diversifier leurs activités. Le magazine The Information rapporte que Facebook travaille actuellement sur une montre connectée proposant ce type de service.

Apple en possède déjà une : l'Apple Watch intègre différentes fonctionnalités de santé connectée. Le leader de l'électronique grand public possède également un service de soins développé pour ses employés.

Chez Alphabet, la diversification se réalise à travers sa filiale Verily. Elle chercherait entre autres à se positionner dans le domaine des essais cliniques. Pour y parvenir, elle collabore avec des acteurs de l'industrie pharmaceutique. Le laboratoire français Sanofi en ferait partie.

Les spécialistes prévoient une croissance de 24,5 % par an dans ce secteur d'ici 2025. ReportLinker, entreprise connue dans les analyses de marché, anticipe une progression d'environ 10 % en 2021 par rapport à 2020.

Amazon fait probablement partie de ceux qui contribueront à son essor. En effet, il multiplie les projets liés à l'e-santé. Le rachat de la pharmacie en ligne PillPack en 2018 marque le début. Cet investissement lui a coûté 1 milliard de dollars.


Une ouverture successive à un plus large public

Fin 2018, le géant américain se lance dans l'analyse de données médiales et met en place la solution Amazon Comprehend Medical. Amazon Care voit ensuite le jour en septembre 2019. Il sert uniquement aux employés de la firme à Seattle et à leurs familles depuis son lancement. Le service comprend une consultation et une prescription à distance. Un médecin peut également se rendre à leur domicile lorsque cela est nécessaire.

La téléconsultation est ouverte aux salariés des autres entreprises de l'État du Washington depuis la semaine du 18 mars 2021. L'ensemble des employés chez Amazon et les autres structures américaines pourront y accéder dès l'été 2021.

Les habitants de Washington DC, ceux de Baltimore et d'autres villes pourront en outre demander une visite à domicile dans les semaines à venir.

Amazon est également propriétaire de la start-up Health Navigator. Il se trouvait par ailleurs à l'origine du bracelet Halo en 2020. Il s'agit d'une solution de suivi d'activité connectée. Il lance un service de prescription et de livraison de médicaments baptisé Amazon Pharmacy la même année.