Le ministère de l’Éducation nationale a déclaré le 11 février 2022 les nouvelles mesures en vigueur au sein des écoles. Elles se traduisent par une diminution des mesures sanitaire, qui descendra du niveau 3 au niveau 2. Celles-ci concernent les écoles élémentaires et s’appliqueront à partir de la rentrée après les vacances de février.

Le ministère de l'Éducation nationale évoque la révision du protocole sanitaire dans les écoles depuis le 6 février 2022. Cette décision a été motivée par la situation nationale vis-à-vis du Covid-19 qui se serait améliorée. Les autorités font effectivement part d'une diminution des contaminations, concernant le variant Omicron notamment. Une réunion a alors été prévue entre les ministères de l'Éducation nationale et de la Santé ainsi que les syndicats. S'étant tenue le 8 février 2022, elle a été conclue par la décision d'alléger les règles sanitaires des écoles élémentaires. Le personnel et les élèves devront se conformer à ces nouvelles mesures dès le retour des vacances d'hiver.


Suppression du masque en extérieur et brassage à nouveau permis

La suppression de l'obligation du port du masque en extérieur fait partie des changements apportés après cette réévaluation. Il demeure cependant requis en intérieur pour le personnel et les élèves de plus de 6 ans. Les activités physiques et sportives organisées en intérieur peuvent en outre reprendre à la rentrée. Pour rappel, elles avaient été interdites à partir du 9 décembre 2021. La pratique se fera toutefois dans le respect des mesures de distanciation physique. Cela signifie que le port du masque reste impératif pour les sports de contact.

Le brassage par classe est aussi à nouveau autorisé, pour la restauration ou lorsqu'un enseignant est absent. À la rentrée, il sera donc possible de réunir les élèves de classes parallèles. Cette mesure aurait été prise pour maintenir les cours en l'absence d'un enseignant. L'interdiction du brassage par niveau reste toutefois en vigueur.

Les autorités décident en même temps d'alléger les protocoles en cas de contamination. Il faut désormais effectuer un seul test deux jours après le dépistage pour pouvoir reprendre l'école. Ceci est valable pour les élèves comme pour le personnel. Il convient de souligner que le test de dépistage peut bénéficier d'un remboursement par la mutuelle familiale. Cela se fera sous les conditions définies par l'assureur.

Fin de l'attestation sur l'honneur

Pour rappel, l'ancien protocole exigeait trois tests avant la reprise des cours pour les élèves et les personnels positifs au Covid-19. Le premier était réalisé avant le retour en classe. Les deux autres se faisaient le deuxième et le quatrième jour qui suivaient. Les deux dépistages supplémentaires ont ainsi été supprimés. Par ailleurs, le seul test demandé peut être un autotest ou un test antigénique.

Par la même occasion, les autorités décident de mettre fin à l'attestation sur l'honneur parentale. Celle-ci servait à confirmer la réalisation d'un autotest et l'obtention d'un résultat négatif pour un élève contaminé.

Les nouvelles mesures s'appliquent à toutes les écoles en France métropolitaine. Elles sont en vigueur à partir du 21 février 2022, jour de la rentrée pour les élèves en zone B. Dans ce sens, la date d'application est fixée au 28 février 2022 pour ceux qui sont en zone A. De même, la disposition sera effective dès le 7 mars 2022 pour la zone C. Elles ont été décrétées après un avis favorable de la Haute Autorité de Santé.

L'allègement des protocoles sanitaires génère probablement un soulagement chez le personnel et les parents des 12,5 millions d'élèves concernés. Pour beaucoup, ils seraient sources de difficultés et de contraintes.