La problématique de la préservation du capital-santé chez les personnes du troisième âge est une priorité en cette période post-covid. Des institutions gouvernementales sont chargées de mettre en place des programmes, et ce, afin de lutter contre la perte de l’autonomie. En cette période de rentrée, les ateliers en question sont également sur le point d’être ouverts.

Un programme d'activités physiques adapté pour les seniors sera bientôt disponible à partir du mois de décembre prochain. À savoir, ces ateliers devaient initialement se tenir en septembre, mais face au rebond de la pandémie du covid-19, l'échéance a été repoussée.

Il s'agit d'une initiative promue par l'association « Ma vie » à l'occasion de la conférence des financeurs de la prévention de la perte de l'autonomie de l'Aube. Il est à noter que ces activités sont financées par la mutuelle senior. Elles sont donc totalement gratuites. « Ma vie » est une association spécialisée dans l'adaptation de l'activité physique aux personnes sujettes à des maladies chroniques.


Maintien du capital-santé

L'association « Ma vie » a été chargée de mettre en place un programme pour la prévention de la perte de l'autonomie, une pathologie qui touche plus particulièrement les personnes du troisième âge. La requête a émané de l'Aude, une entité gouvernementale rassemblant différents acteurs œuvrant pour la lutte contre toutes formes de dépendance chez les plus de 60 ans et placée sous l'égide du conseil départemental. Le but de cette organisation est de concevoir une politique commune tournée autour des seniors.

Dans cette optique, cette dernière, aidée de l'association Ma vie, ont mis sur pied cette série d'actions qui s'inscrit dans le programme récemment dénommé « Moi senior, mieux vivre dans l'Aude »

Mais ce projet n'a pas seulement pour vocation d'effectuer un exercice physique. En effet, un régime alimentaire est aussi au programme. Une diététicienne devra accompagner les sexagénaires afin de s'assurer que ces derniers aient une alimentation saine et équilibrée.

Le karaté pour senior

Une initiative du même genre a également vu le jour à Metz. En effet, le club Karaté-Metz Kenkyo a récemment lancé son concept du karaté pour senior. Ici, la pratique de cet art martial est spécialement adaptée aux personnes du troisième âge. Le but n'est pas la recherche de la performance, mais vise plutôt l'épanouissement spirituel. À Marcel Lozano, président du club Karaté-Metz, d'expliquer :

C'est une pratique qui vise à l'épanouissement individuel et au bien-être, à l'entretien de la santé, à l'harmonie entre le corps et l'esprit ainsi qu'à l'équilibre général entre les parties du corps et les systèmes qui le composent. Il favorise la mobilité, la motricité et l'autonomie.

Les professionnels de la santé déclarent, d'ailleurs, que la pratique de cet art martial est vivement recommandée aux séniors puisqu' elle est bénéfique aux articulations ainsi qu'au système cardiovasculaire.