La narcolepsie ou « maladie de Gélineau » est un trouble du sommeil un peu particulier qui se caractérise par une hypersomnie. Les personnes atteintes de cette maladie ressentent une fatigue intense et peuvent s’endormir involontairement à tout moment. Cette pathologie est vraiment pénalisante pour les individus qui la vivent au quotidien. Jusqu’ici, le peu de connaissances concernant cette maladie limitait l’efficacité des traitements. Cela est toutefois sur le point de changer puisqu’un chercheur français vient de faire une découverte majeure.

Un chercheur français a enfin identifié la cause de la maladie

Pendant des dizaines d'années, le chercheur français Emmanuel Mignot a mené de multiples travaux afin d'approfondir les connaissances autour de cette maladie.

Au bout de 30 ans de recherche, sa persévérance a fini par payer. Un succès dû en grande partie aux chiens qui souffrent eux aussi de narcolepsie. C'est sur ces animaux que M. Mignot a pu constater une anomalie au niveau d'un récepteur situé sur des cellules de leur cerveau .

Pour éviter de sentir la fatigue soudaine et de s'endormir n'importe quand, ce récepteur doit accueillir une molécule appelée orexine. Ce qui n'est pas le cas pour le chien narcoleptique. M. Mignot s'est néanmoins rendu compte que le problème n'était pas le même pour l'être humain. Pour ce dernier, la maladie résultait plutôt de l'absence de ladite molécule.

À noter que M. Mignot doit partager le mérite de sa découverte avec un confrère japonais qui a mené des recherches de son côté et découvert la molécule quasiment en même temps que lui.

Maintenant que la cause est identifiée, il reste à développer un traitement plus efficace que ceux existants actuellement.

Là encore, Emmanuel Mignot se montre optimiste puisque les patients traités avec un médicament imitant l'effet de l'orexine ont connu une amélioration notable de leur état .


Un traitement plus efficace donc moins coûteux

Une fois que les chercheurs auront déterminé les bons dosages de médicaments pour chaque catégorie de patient et identifié les moments adéquats pour les prendre, l'espoir est permis de voir le traitement de la narcolepsie devenir moins coûteux.

Dans le cas contraire, et si le traitement n'est pas intégralement pris en charge par l'Assurance maladie, les patients pourront toujours se servir d'un comparateur mutuelle santé pour trouver le contrat proposant les meilleurs remboursements des frais de soins.