Ayant réussi à se faire un nom dans le secteur pharmaceutique grâce à ses médicaments destinés à traiter la migraine, Biohaven vient d’être racheté par son concurrent Pfizer. Avant cette transaction, cette dernière a déjà détenu 2,6 % des actions de la biotech, et a décidé d’acquérir le reste pour une valeur totale de 11,6 milliards de dollars, soit 148,5 dollars par action en numéraire.

Un chiffre d'affaires supérieur à 4 milliards de dollars à l'horizon 2030

Pour rappel, Biohaven Pharmaceutical a élaboré une thérapie médicamenteuse pour soulager et prévenir les poussées de migraine. Ce médicament est commercialisé sous le nom de Nurtec ODT aux États-Unis et Rimegepant en Europe. Selon les prévisions, le chiffre d'affaires généré par ses ventes devrait dépasser les 4 milliards de dollars à l'horizon 2030.

Pfizer anticipe la baisse du chiffre d'affaires rapporté par le vaccin anti-covid à partir de cette année. Ce nouveau produit se présente ainsi comme une opportunité, d'autant plus que les brevets de certains de ses médicaments bêta-coagulants vont bientôt expirer.

D'ailleurs, les liquidités importantes que le géant pharmaceutique a pu amasser grâce au commerce du vaccin lui permettent de procéder à de nombreuses acquisitions et de s'approprier des traitements de ses concurrents.

À l'heure actuelle, les nouveaux traitements anti-CGRP ne sont pas remboursés intégralement par l'Assurance maladie en France. Les malades pourront bénéficier d'une meilleure prise en charge en optant pour une mutuelle santé proposant le remboursement total du ticket modérateur.


Les actionnaires de Biohaven seront redirigés vers une nouvelle société

Selon l'explication d'un haut responsable de Pfizer, à l'issue de l'opération, les actionnaires de Biohaven recevront 0,5 action de la nouvelle société. Également cotée en Bourse, celle-ci préservera les autres médicaments développés par Biohaven, mais qui ne sont pas des anti-CGRP.

Le géant pharmaceutique s'appropriera ainsi de l'ensemble des traitements ciblant les céphalées. Ce portefeuille inclut outre le Rimegepant (ou Nurtec ODT), un spray nasal destiné à soulager les douleurs et un gel pour la prévention de la crise.

Biohaven a déjà déposé un dossier pour ces deux médicaments et elle est actuellement en train de développer 5 nouveaux traitements basés sur les mêmes technologies.