Calvitie : quelles précautions prendre pour limiter les dégâts ?

Les causes de la chute de cheveux

Dans l’Hexagone, 10 millions de personnes sont concernées par l’alopécie, dont 2 millions de femmes ; le reste étant des hommes. Ces derniers tendent à perdre leurs cheveux avec l’âge.

En effet, 20 % de ceux-ci font face à un début de calvitie à la vingtaine, 30 % dans leurs 30 ans, 40 % dans leurs 40 ans et 50 % à la cinquantaine.

Il est important de trouver les causes de la calvitie pour pouvoir la traiter de manière ciblée et efficace. Certains traitements sont d’ailleurs remboursés par l’assurance maladie.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer la chute capillaire :

  • troubles hormonaux ; 
  • fatigue ; 
  • stress ; 
  • chimiothérapie ; 
  • grossesse ou accouchement ; 
  • changement de saison ; 
  • pelade ; 
  • certains traitements médicamenteux ; 
  • carences alimentaires…

Son origine peut être héréditaire, hormonale ou résulter d’une hygiène de vie pas très saine.

Quels sont les remèdes ?

Mis à part les traitements radicaux (chirurgie, greffe de cheveux, rasage), de nombreuses solutions simples existent pour venir à bout de la calvitie, ou au moins prévenir et ralentir le phénomène.


D’abord, il est nécessaire d’opter pour des soins adaptés, tels que des lotions à base d’Aminexil (pour retarder la chute) ou de Minixidil (pour stimuler la repousse). L’utilisation de shampoings doux est à privilégier tout en évitant ceux pour cheveux gras.

Ensuite, il suffit de quelques bons gestes au quotidien pour freiner la chute capillaire ; comme :

  • le massage du cuir chevelu ; 
  • l’utilisation de brosses douces.

Il est déconseillé de faire des mouvements brusques qui tirent les cheveux et d’éviter autant que possible les teintes capillaires et autres traitements qui les agressent.

Adopter une bonne hygiène de vie (en limitant le stress, le tabac…) ainsi qu’une alimentation équilibrée (riche en fer, vitamine D, magnésium, etc.) aide aussi à garder le volume capillaire et la bonne santé de la chevelure.

Il est aussi possible de masquer l’alopécie grâce à des astuces lorsque celle-ci n’est pas grave, comme le port de perruques ou prothèses capillaires, le maquillage capillaire, etc.