La cataracte est une affection oculaire liée à l’âge qui dégrade la vue à cause de l’opacification du cristallin. Heureusement, il est aujourd’hui possible d’y remédier en implantant une lentille artificielle. D’ailleurs, cette intervention est la plus pratiquée en France, toutes spécialités confondues.

Cataracte : un million d'interventions en 2022

5 % de la population de plus de 65 ans concernée

La cataracte est un problème oculaire qui touche plus de 5 % de la population âgée de plus de 65 ans. Ce taux de prévalence dépasse même les 25 % pour la tranche au-delà de 80 ans.

L'affinement des techniques chirurgicales a heureusement permis une prise en charge efficace de ce problème oculaire. Pour cela, le spécialiste va remplacer le cristallin opacifié par une lentille.

L'opération de la cataracte dure entre 15 et 30 minutes et se déroule sous anesthésie locale et en ambulatoire. Cela signifie qu'aucune hospitalisation n'est nécessaire. Le chirurgien effectue une petite incision pour retirer le cristallin défaillant avant d'y insérer la lentille. L'implant dit monofocal est le plus utilisé, mais le patient aura par la suite besoin de lunettes pour s'accommoder de la vue de près.


Plus avancé technologiquement, mais aussi plus cher, l'implant multifocal offre une vision de loin et de près confortable sans lunettes.

Bon à savoir : les frais de chirurgie de la cataracte sont pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale. En revanche, pour les éventuels surcoûts, les soins optiques post-opératoires et l'hospitalisation, l'intervention d'une mutuelle santé peut être nécessaire.

La cataracte : une opération prise en charge à 100 % sous conditions

L'opération de la cataracte est prise en charge par l'Assurance Maladie à 100 % à hauteur de 271,20 euros par œil. Le remboursement est néanmoins conditionné par le respect du parcours de soins coordonnés.

  • Le patient devra donc préalablement consulter son médecin traitant puis un ophtalmologiste avant de venir dans une structure spécialisée.
  • Il faudra également s'orienter vers un hôpital conventionné.
  • Si vous vous adressez à un praticien spécialiste conventionné secteur 2, vous devez vérifier votre contrat de complémentaire santé pour savoir si le dépassement d'honoraires est autorisé.
À retenir
  • Près d'un million d'opérations de cataracte sont effectuées chaque année en France.
  • 5 % de la population de plus de 65 ans sont concernés par ce problème oculaire.
  • L'intervention est prise en charge à 100 % par l'Assurance maladie si le parcours de soins est respecté.