Avoir les yeux secs peut entraîner des sensations désagréables. Il s’agit cependant d’une situation qui peut survenir plus fréquemment qu’on ne le pense, avec une prévalence chez les femmes et les personnes âgées. Les origines de ce trouble sont très diverses. Mais d’après une récente étude, la gêne oculaire trouverait sa source dans certains médicaments, dont elle est un effet secondaire.

Quels sont les symptômes caractéristiques ?

Le syndrome de l'œil sec se traduit par la baisse de la qualité et de la quantité du film lacrymal entraînant une inflammation et des lésions de la surface de l'œil, notamment la cornée.

Il se manifeste par :

  • des sensations d'inconfort et de brûlure ;
  • des picotements ;
  • des rougeurs oculaires ;
  • une impression d'avoir un grain de sable dans l'œil ;
  • des clignements fréquents ;
  • etc.

Les professionnels de la santé oculaire et les spécialistes qui ont mené l'étude citée précédemment recommandent de ne pas prendre à la légère l'apparition de ces symptômes.

Dans certains cas, la maladie peut être grave, notamment lorsqu'il existe des lésions oculaires ou des troubles visuels pouvant conduire à la cécité.


Quels médicaments sont en cause ?

Plusieurs facteurs favorisent la sécheresse oculaire comme :

  • l'environnement (pollution, tabagisme, sécheresse…) ;
  • certaines maladies (maladies auto-immunes, conjonctivite, inflammation des paupières, diabète, infection virale…) ;
  • l'âge (plus de 50 ans) ;
  • etc.

Mais la prise de certains médicaments en fait aussi partie.

Parmi les médicaments incriminés, on trouve ceux administrés par voie oculaire (anti-inflammatoires non stéroïdiens…) ou intravitréenne, ceux administrés par voie orale (pour traiter l'incontinence urinaire, les allergies, les dépressions…).

Par ailleurs, l'application de nombreux collyres constitue également un facteur de risque. De même, il est conseillé de faire attention à certains conservateurs présents dans certains médicaments oculaires.

Que faire ?

Si des médicaments sont la cause des symptômes du syndrome de l'œil sec, il est judicieux de revoir les prescriptions. Le mieux est de les suspendre après avis médical.

En général, les effets indésirables disparaissent quelque temps après. Cependant, d'autres solutions existent comme la baisse de la dose, la modification du traitement ou le traitement symptomatique de la sécheresse.

Consulter reste l'option la plus sage en cas d'apparition de symptômes. Le traitement est d'ailleurs pris en charge par la mutuelle santé, une raison de plus pour ne pas laisser le problème s'aggraver.