Le toucher rectal fait partie des méthodes couramment utilisées dans le dépistage du cancer de la prostate. Au-delà de la simple gêne, cet examen intrusif peut se révéler délicat chez certains patients ayant des problèmes au niveau de la voie rectale. Des médecins britanniques ont ainsi développé un test urinaire pour détecter facilement cette maladie, même à domicile.

Fin novembre dernier, des équipes de chercheurs du Norfolk and Norwich University Hospital et de l’UEA (université East Anglia) ont présenté un nouveau dispositif de dépistage du cancer de la prostate. Conçu pour des tests d’urines, le kit de collecte a été baptisé Prostate Urine Risk (PUR). Les résultats de leurs travaux ont été publiés dans la revue scientifique BioTechniques.

Avec ce nouveau test, les patients auront la possibilité de recueillir leur urine depuis leur domicile pour déterminer les risques de développer cette maladie. Ils pourront ainsi être pris en charge plus tôt. Jusqu’à présent, le dépistage de ce cancer est assez invasif et le traitement est souvent chirurgical.


Une avancée majeure dans le domaine du dépistage du cancer de la prostate

Outre la détection de la maladie, le PUR peut aussi à évaluer l'agressivité du cancer. Ainsi, par rapport aux méthodes classiques, le médecin pourra savoir jusqu’à 5 ans plus tôt si le patient a besoin d’un traitement ou non.

Selon le Dr Jeremy Clark, coauteur de l'étude et chercheur à la faculté de médecine de l'UEA :

« Cela signifie qu'un test négatif pourrait permettre aux hommes de subir un nouveau test que tous les deux ou trois ans, ce qui réduirait le stress pour le patient et la charge de travail à l'hôpital. »

Par ailleurs, ce test non invasif permet d’encourager les hommes à effectuer des dépistages sans passer par des batteries d’examens pénibles. En effet, ce type de cancer est un des plus fréquents chez cette tranche de population.

Comme le souligne Robert Mills, coauteur de l'étude et chirurgien consultant au service d’urologie du Norfolk and Norwich University Hospital :

« C'est une avancée très enthousiasmante, car ce test nous donne la possibilité d'éviter à beaucoup d'hommes des examens inutiles. »

Les principaux auteurs de ces travaux espèrent pouvoir distribuer bientôt le test PUR, sans avoir donné de date précise concernant sa disponibilité dans le commerce.

Un test pratique et efficace

La prise en charge des examens de dépistage comme ceux du cancer de la prostate peut faire la différence sur un comparateur mutuelle. En effet, les tests pratiqués actuellement tendent à solliciter les ressources matérielles et humaines des hôpitaux. Ce nouveau dispositif est ainsi prometteur pour les patients comme pour les professionnels de santé.


Pour évaluer l'efficacité du kit PUR, les médecins britanniques ont recruté 14 patients qui, dans un premier temps, ont subi les examens classiques par toucher rectal. Il s’agit d'une des techniques les plus courantes pour dépister le cancer de la prostate, avec l’IRM, la biopsie et les analyses sanguines.

Les participants à l’étude sont ensuite rentrés chez eux pour réaliser le test PUR. La démarche vise à évaluer une seconde fois les risques de développer cette forme de cancer. Les résultats issus de ces deux différents tests ont été confrontés par les chercheurs.

Le Dr Clark souligne :

« Nous avons constaté que les échantillons d'urine prélevés à domicile montraient les biomarqueurs du cancer de la prostate beaucoup plus clairement qu'après un examen rectal. Et les commentaires des participants ont démontré que les patients préfèrent réaliser le test à domicile. »