Une nouvelle campagne de dépistage du Covid-19 sera lancée en Bretagne. Les tests seront 100 % gratuits pour les assurés qui recevront les bons d’examens, et se feront sur la base du volontariat. Par cette initiative, le ministère des Solidarités et de la Santé souhaite endiguer une nouvelle vague de propagation du virus.

L'assurance maladie renforce son offensive à l'encontre de l'épidémie du Covid-19 en lançant une nouvelle campagne de dépistage du virus, avec la collaboration de la CPAM. Ces tests seront totalement gratuits, comme l'a indiqué l'institution de santé gouvernementale.

L'organisme public prévoit, de ce fait, de distribuer des bons à environ 63 000 assurés qui auront alors la possibilité d'effectuer un test virologique et sérologique. Cette nouvelle campagne est une idée du Ministère des Solidarités et de la Santé, qui prévoit de l'initier dans cinq localités du département des Côtes-d'Armor. Ainsi, les résidents des communes de Saint-Brieuc, Yffiniac, Ploufragan, Langueux et Trégueux devront les recevoir par courrier ou par mail.

Le déroulement des examens

Les tests prévus dans le projet costarmoricain contre la pandémie actuelle se feront sur la base du volontariat. Et les assurés n'auront pas l'obligation de se rendre en laboratoire pour effectuer un dépistage. Si la personne est consentante et souhaite passer les examens, elle aura le libre choix de l'établissement sanitaire où elle les passera.


Le volontaire se soumettra d'abord à un test virologique qui déterminera s'il est porteur du virus à ce moment-là. Puis, il en fera un autre, mais cette fois-ci par prise de sang. Ce deuxième contrôle, dit test sérologique, a pour but d'analyser les anticorps de l'individu pour déterminer s'il a déjà été porteur du Covid-19.

Dans le cas où celui-ci aurait déjà contracté ce virus, il existe une infime chance qu'elle ait développé une résistance immunologique ou qu'elle possède des défenses naturelles. La possibilité que cela arrive est certes très mince, voire nulle, mais il ne faut pas la négliger. En effet, si cela arrivait, ce serait considéré comme étant un remède universel à ce fléau.

L'institution gouvernementale de Santé a déclaré à propos de cette initiative que :

Cette expérimentation s'inscrit dans une démarche plus globale d'élargissement des dépistages et du repérage des cas asymptomatiques. L'objectif est de s'assurer qu'il n'existe pas de circulation non connue du virus, et, lorsque des cas confirmés sont identifiés, de mettre en place les mesures d'isolement nécessaires pour casser les éventuelles chaînes de transmission. Cette expérimentation permettra également de déterminer si cette modalité incite les personnes des communes concernées au dépistage et pourra ainsi être étendue.

En outre, cette mesure a pour objectif d'éviter une nouvelle vague de propagation du Covid-19 en France. Elle constitue un « essai », en quelque sorte, pour voir si cette initiative peut inciter les citoyens de l'Hexagone à se faire dépister avant d'effectuer, éventuellement, ce type d'opération sur tout le territoire.

Liste des établissements concernés

Pour pouvoir mettre sur pieds son projet, l'Assurance Maladie a demandé la collaboration de la CPAM des Côtes-d'Armor et de ses instituts spécialisés. Les laboratoires concernés dans lesquels les volontaires pourront effectuer leur dépistage sont, à l'heure actuelle, au nombre de six, dont :

  • Le centre hospitalier Yves Le Foll, au 10 rue Marcel Proust, qui est ouvert de 8h à 15h30 ;
  • Celui de Cerballiance-Plérin, au 3 rue Paul Bert, ouvert de 13h30 à 17h30 ;
  • Celui installé à Cerbailliance-Ploufragran, au 27 rue des Villes-Moison, de 14h à 17h ;
  • Celui de Cerballiance-Yffignac, au 54 rue du général de Gaulle, de 14h à 17h ;
  • De SBL BIO-Plérin, au 12 rue François Jacob, de 14h à 17h ;
  • De SBL BIO-Saint-Brieuc au 16 rue Michelet et 28 rue Charles Pradal, de 14h à 17h.

Cependant, si la personne a aussi la possibilité de se rendre dans un autre établissement pour faire ses tests, dont les coordonnées sont disponibles sur la plateforme dédiée Santé.