Alors que dans certains pays, le virus est éradiqué complètement en utilisant des combinaisons de méthodes thérapeutiques pour y contrer, une récente étude a montré que les patients guéris présentaient des séquelles dues à l’infection virale affectant ainsi divers organes fonctionnels. D’autre part, des scientifiques prévoient que le virus persisterait encore pendant un certain temps ce qui est néfaste pour la santé publique et l’économie.

Déjà que le Covid-19 ne cesse de frapper des millions de personnes, l'économie suffoque également. En conséquence, la mutuelle santé ne peut plus recouvrir une majeure partie de la population pour améliorer les conditions de vie, ce qui nuit principalement à sa santé, car elle présente une certaine fragilité susceptible à succomber aux impacts provoqués par le virus.

De plus, le virus ne cesse de s'étendre et les médecins du monde entier se retrouvent devant un dilemme afin de trouver une stratégie efficace permettant de mieux tolérer la maladie et trouver un traitement adéquat. Sauver le plus de patients possible est la devise de chaque personnel de santé, qui reçoit de moins en moins d'aide financière pour mener à bien ses projets.

Des symptômes imprévisibles

Depuis le début de la pandémie, les symptômes du covid-19 ne cessent de s'accroître. En première ligne, les médecins généralistes ont su appliquer un schéma sur l'évolution du fléau. Ils ont pu constater que le virus atteint principalement les voies respiratoires provoquant ainsi une pneumopathie due à la pénétration de ce dernier dans les bronches, créant alors une réaction inflammatoire. Une réponse naturelle de l'organisme face à une infection.


Cependant, après vaste analyse, il a été démontré que le virus touche presque la totalité de l'organisme sous plusieurs manifestations bénignes ou malignes provoquant ainsi un état critique de la maladie. Un état critique se manifeste par une réaction systémique du corps humain, provocant la multiplication des cytokines ou messages cellulaires annonçant l'incapacité du système immunitaire à maîtriser l'infection et l'individu meurt de suite, car il est très affaibli.

En général, une infection virale provoque beaucoup de manifestations sur divers organes, mais la particularité du Covid-19 c'est une atteinte des nerfs olfactifs provoquant une perte de l'odorat et l'influence sur le système sanguin provoquant de multiples caillots.

Des doutes subsistent toutefois chez certains médecins situés dans de grands pays comme l'Angleterre, la France et les États-Unis. Le mystère sur l'hospitalisation de nombreux enfants présentant des symptômes multi-systémiques superposables à une forme inhabituelle de la maladie de Kawasaki. L'éventuelle clarté sur la cause réelle de ces cas est mise en exergue, car il est difficile de distinguer si ces enfants sont réellement atteints de complication du coronavirus ou il s'agirait d'une toute autre maladie puisque celle-ci attaque aussi le système circulatoire, provoquant ainsi des complications cardiovasculaires importantes.

Influence sur l'avenir de la santé publique et l'économie

Selon des études approfondies de certains chercheurs chinois, l'infection systémique sévère due au coronavirus s'est propagée dans le système urinaire. Ce qui pourrait entraîner la destruction des cellules rénales dont les conséquences sont des syndromes néphrotiques et atteinte des fonctions rénales.


Un véritable problème au niveau sanitaire étant donné que le traitement d'une complication rénale coûte cher, or le budget pour les couvertures d'assurances sanitaires mutuelles n'arrive plus à suivre. D'autant plus que la maladie ne cesse de se propager. À en croire les estimations de M. Javid :

Le vrai nombre d'infections pourrait atteindre des dizaines, voire des centaines de millions.

Cela s'avère logique vu que certains pays en voie de développement sont encore en croissance concernant le nombre de cas puisque le budget pour survivre est assez mince, les employés doivent travailler en dépit du confinement. Mais la maladie peut aussi provoquer des conséquences sur la conception, il a été prouvé que le covid-19 provoque plus de séquelles néfastes chez les hommes atteignant ainsi le système hormonal masculin causant ainsi un trouble au niveau de la fertilité.

Éradiquer le covid-19 reste encore une tâche pénible due à des complications non maitrisées et ses impacts sur l'économie affaiblissant ainsi la population créant trouble et panique. La lutte nous concerne tous, pour alléger le fardeau des personnels et des mutuelles de santé, toute aide reste sollicitée.