Le sport est souvent un luxe que ne peuvent se permettre les personnes âgées à cause de leur condition physique qui ne peut plus s’adapter à certaines séances. Pourtant, l’activité physique constitue un facteur clé pour se maintenir en forme. Ainsi, Marcel Lozano a décidé de lancer le karaté 100 % adapté aux plus de 50 ans.

Le karaté est un art martial qui vient du pays du soleil levant, une discipline qui sert principalement à améliorer les aptitudes au combat et à maitriser la « self-défense » de celui qui le pratique. Cependant, il est également possible de pratiquer le karaté de manière non sportive et à vocation spirituelle. C'est d'ailleurs dans cette optique que l'association Karaté-Metz a décidé de lancer, à la rentrée 2020, un programme spécifiquement dédié aux personnes de plus de 50 ans.

L'idée est que chacun puisse s'adonner à cette pratique selon leur propre rythme et leur condition physique. Les frais de cours pourraient éventuellement être à la charge de la mutuelle senior.


Une pratique qui vise l'épanouissement spirituel

Il existe actuellement une pratique du karaté intégralement dédiée aux personnes de plus de 50 ans et qui pourrait leur être bénéfique, s'ils souhaitaient se maintenir en forme physiquement, et ce, malgré leur âge ou leur niveau sportif. Marcel Lozano, l'initiateur de ce projet a livré un entretien à des journalistes où il a tenu à détailler plus amplement ce nouveau concept.

Selon lui, les différentes offres sportives d'aujourd'hui sont principalement axées sur la recherche de performance et l'activité, une proposition qui ne convient forcément pas aux personnes du troisième âge. Ces derniers sont ainsi exclus ou, en tout cas, pensent l'être, et sont abandonnés à leur sort, ne pouvant ainsi pas bénéficier des apports bénéfiques du karaté.

Marcel Lozano a ainsi mis en place, en collaboration avec le club Karaté-Metz Kenkyo, un concept innovant : le Karaté pour senior. D'après sa description :

C'est une pratique qui vise à l'épanouissement individuel et au bien-être, à l'entretien de la santé, à l'harmonie entre le corps et l'esprit ainsi qu'à l'équilibre général entre les parties du corps et les systèmes qui le composent. Il favorise la mobilité, la motricité et l'autonomie.

Prévenir des maladies et préserver l'autonomie

Ici, la pratique de cet art martial est donc spécialement tournée vers la remise en forme et s'adresse à un public le plus souvent non sportif, mais cherchant essentiellement une discipline adaptée, agréable et qui soit bénéfique au système cardiovasculaire et aux articulations.


Cette initiative de Marcel Lozano est adaptée aux personnes de tout âge, à la condition tout de même que l'intéressé dispose encore d'une bonne autonomie. Le président du club Karaté-Metz Kenkyo décrit cette nouvelle pratique comme une approche douce et adaptée, permettant des résultats tout en tenant compte des limites de la personne. Toutefois, les résultats du pratiquant dépendront de son discernement et de sa capacité à savoir écouter. Cet accompagnement personnalisé apporte un bien-être physique, mais surtout moral, une préservation du capital-santé et permet également d'entretenir un lien social avec ses congénères.

Pour Marcel Lozano, il s'agit donc d'une pratique aménagée, n'ayant pas pour objectif la recherche de performance, mais vise plutôt l'équilibre, le maintien de la coordination motrice, la socialisation, mais aussi, et non des moindres, la prévention de certaines maladies et d'une éventuelle rechute.