D’après des recherches récentes, une grande consommation de café permettrait de limiter le risque de cancer de la prostate. Les résultats de cette étude ont notamment été publiés sur le site BMJ Open. Concrètement, la quantité évoquée représente plus de deux tasses par jour. Cet argument s’ajoute ainsi aux différentes vertus attribuées au café.

La prise en charge du cancer de la prostate fait partie des postes de dépenses non négligeables en assurance santé. En effet, il s'agit du type de cancer le plus courant au sein de la population masculine. Le taux de survie sur cinq ans dépasse néanmoins les 90 %, contrairement à d'autres maladies foudroyantes. Ce sujet ne doit pas être sous-estimé pour autant.

Dans une publication récente, des chercheurs ont ainsi relié la consommation de café aux risques de cancer de la prostate. Cette boisson contribuerait à prévenir le développement de cette maladie, selon les scientifiques. Le risque relatif pourrait même baisser d'environ 1 % par tasse supplémentaire par jour.


Des résultats intéressants sur le cancer de la prostate

Les auteurs de l'analyse ont toutefois décidé d'ignorer certains facteurs susceptibles de fausser l'évaluation des risques. Les études considérées ont par ailleurs utilisé différents types de cafés et de modes de préparation. Ces paramètres n'ont donc pas été pris en compte. Néanmoins, les conclusions reposent sur des phénomènes biologiques pertinents et reconnus par les scientifiques.

En effet, le café aide notamment à mieux métaboliser le glucose. Ce produit possède également des vertus anti-oxydantes et anti-inflammatoires. De plus, il affecte la production d'hormones sexuelles. Cette caractéristique lui permet ainsi d'influer sur l'apparition et l'évolution du cancer de la prostate. Selon les auteurs des recherches citées :

Cette étude suggère qu'une consommation accrue de café peut être associée à un risque réduit de cancer de la prostate. Des recherches supplémentaires sont encore nécessaires pour explorer les mécanismes sous-jacents et les composés actifs du café.

Si les résultats sont concluants, il serait envisageable d'encourager les hommes à consommer davantage de café au quotidien. Ils auraient ainsi moins de risque de développer un cancer de la prostate. En revanche, l'étude fait abstraction des éventuels effets indésirables de la consommation de café sur la santé.

Des différences significatives entre les patients

Des études antérieures ont déjà mis en relation la consommation de café et le risque de développer certains cancers. D'après ces publications, la consommation de cette boisson réduit les risques de cancer du sein, de l'intestin et du foie. Les bienfaits potentiels de ce produit sont donc pris au sérieux par les chercheurs.


De leur côté, les auteurs de l'étude citée ont effectué une méta-analyse de bases de données rassemblant plusieurs recherches scientifiques. Les travaux analysés ont notamment été menés en Europe, en Amérique du Nord ainsi qu'au Japon.

Ces observations comptaient 1 081 586 hommes. Par ailleurs, 57 732 sujets du panel ont été atteints de cancer de la prostate. Les personnes étudiées ont ensuite été réparties en deux groupes. D'une part, les patients qui buvaient deux à neuf tasses de café par jour. D'autre part, les individus qui consommaient moins de deux tasses par jour.

Le premier groupe avait ainsi 9 % moins de risque de développer le cancer de la prostate par rapport au deuxième. Pour les grands consommateurs, le risque était réduit de 7 % pour le cancer localisé. Il baissait même de 12 à 16 % pour le cancer avancé, voire mortel.