L’épidémie du coronavirus frappe une nouvelle fois de plein fouet la France. Le nombre de malades admis en réanimation augmente de jour en jour. Dernièrement, un nouveau record de 116 décès en 24 heures a été enregistré. Les mesures barrières sont plus que jamais en vigueur pour tenter de limiter la propagation.

La France a passé le cap de 52 000 nouveaux cas. Un chiffre alarmant pour les distributeurs d'assurance hospitalisation. Le nombre de décès est également monté à 116 en 24h, un triste record depuis avril. Certains spécialistes de la santé avancent même la nécessité de reconfiner le pays, car le couvre-feu de 21h à 6h dans 51 départements ne suffit plus à contenir la propagation.

D'ailleurs, le gouvernement qui a annoncé le prolongement de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16 février 2021 n'a pas exclu cette possibilité. Interrogé sur la question, le Pr Éric Caumes, chef du service des Maladies Infectieuses de la Pitié-Salpêtrière affirme que le reconfinement ne doit plus tarder. Pour lui, c'est le seul moyen de remédier à la saturation des hôpitaux.


De plus en plus de malades en réanimation

En seulement une semaine, près de 1 900 personnes testées positives au coronavirus sont admises en réanimation en France, après le lancement des tests à grande échelle. Le taux de positivité est de 13,4 %, mais continue de progresser. Rappelons qu'au début du mois d'octobre, ce taux a été de 11 % environ, et 4 % au 1er septembre. Et à l'heure actuelle, le nombre de cas confirmés depuis le début de l'épidémie s'élève à 897 034, dont 33 477 décès à la date du 24 octobre. 84 départements sont d'ailleurs placés en situation de vulnérabilité élevée.

Alors que le nombre de cas nécessitant des respirateurs s'alourdit, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a tenu à assurer la population que la France disposait d'un total de 5 800 lits de réanimation. Mais durant le pic d'avril dernier, quelque 1 000 patients de plus (7 000 pour être exact) occupaient tous les services de réanimation des hôpitaux.

Après cela, le nombre d'hospitalisées a chuté, avant de remonter à nouveau depuis septembre. Aujourd'hui, près de 10 897 personnes atteintes du Covid-19 sont traitées en milieu hospitalier. Le Pr Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, affirme cependant que ces chiffres seraient sous-estimés. Selon lui, il y a probablement plus de 50 000 cas par jour, il serait donc absolument nécessaire de reconfiner le pays.


Les nouvelles mesures pour limiter la propagation

Le samedi 24 octobre, l'Assemblée nationale a voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16 février 2021. La liberté d'aller et venir, le fonctionnement des entreprises et les réunions et évènements culturels et sportifs en seront alors affectés.

Étant donné que la propagation du Covid-19 est de nouveau très préoccupante, de nouvelles mesures seront en vigueur à partir du samedi 24 octobre, et valable pendant les 6 prochaines semaines :

  • Extension du couvre-feu dans plus de 54 de 24h à 6h du matin 
  • Les fêtes privées (mariages, fêtes d'entreprise, baptêmes, réunions de famille…) dans les salles polyvalentes sont interdites. 
  • Les restaurants et bars doivent tous appliquer le nouveau protocole sanitaire, dont la distanciation d'un mètre, le port de masque obligatoire, le lavage des mains… 
  • Dans tous les lieux assis (cinémas, écoles, salles d'attente...), la règle d'un siège sur deux doit s'appliquer. 
  • Dans tous les lieux où on est debout (centres commerciaux, zoos…), le nombre de visiteurs est limité à raison de 4m2 par personne. 
  • Dans les entreprises, le télétravail doit être privilégié. 
  • Dans les hôtels, les services aux chambres sont à favoriser afin de limiter les rassemblements.