Le gouvernement américain semble prendre avec légèreté l’impact de la Covid-19 sur les jeunes qui l’ont contracté. Et de leur côté, les scientifiques du monde alertent sur les éventuelles séquelles de la maladie sur le long terme, d’autant plus qu’elles restent encore à découvrir. Mais cette catégorie de la population est-elle vraiment à l’abri des effets à court ou à long terme du nouveau coronavirus ?

Pas de danger réel pour les jeunes

Depuis le début de la crise sanitaire, les Républicains et médias conservateurs américains ont toujours minimisé les conséquences du coronavirus sur les jeunes. Ils ont déclaré que si ces derniers étaient touchés par la Covid-19, il n'y avait pas de quoi s'alarmer. Leur vision des choses reste inchangée à l'heure actuelle.

Scott Atlas, nouveau conseiller scientifique de la Maison-Blanche, est le premier à promouvoir cet état d'esprit stoïque.

Très respecté du Président Trump même s'il n'est ni épidémiologiste ni infectiologue, il a affirmé lors d'une interview en juillet sur la chaîne d'information Kusi (San Diego) que

Les jeunes en bonne santé infectés n'ont rien à craindre en raison d'une quasi-absence de risque de complications.

Il se base sur les chiffres avancés par les Centers for Disease Control and Prevention (Centres de contrôle et de prévention des maladies), qui soulignent que la grippe saisonnière a fait beaucoup plus de victimes que le coronavirus en temps normal.


Le virus serait même bénéfique

Cependant, le taux de létalité de la Covid-19 surpasse celui de la grippe. Il est difficile de tirer des conclusions précises étant donné que les jeunes ont été moins exposés aux maladies infectieuses pendant les mois de confinement.

Selon les statistiques, une personne de 85 ans atteinte de cette maladie a environ 250 fois plus de risque de succomber qu'un jeune de 25 ans. La probabilité qu'un individu de moins de 35 ans meure de cette maladie est de 1 sur 1 000.

Au regard de ces estimations, on pourrait croire que le neuroradiologue a raison en disant que le coronavirus n'est pas dangereux pour les jeunes en bonne santé.

La prudence reste de mise

Les jeunes devraient cependant faire preuve de vigilance comme tous les autres, et respecter les mesures imposées.

Les effets du virus sur l'organisme dépendent de l'état de santé de chacun et de l'environnement dans lequel il vit. Et le risque de contracter la Covid-19 est élevé dans un milieu clos, mal aéré où de nombreuses personnes ont été contaminées. Il est encore pire dans un endroit où le port de masque est négligé.

Quoi qu'il en soit, bien que le traitement soit en principe pris en charge par les organismes de Sécurité sociale, la souscription d'une assurance santé adéquate contribuera à une meilleure prise en charge en cas de contamination.