Depuis le début de la pandémie, les soignants sont érigés, à juste titre, au rang de héros. Dans la lutte contre la Covid-19, ils se retrouvent en première ligne. Malgré les risques, ils continuent de venir en aide aux personnes contaminées. Malheureusement, cette grande exposition au virus fait que les soignants sont les plus touchés par la maladie.

Un manque de vigilance reconnu au début de l'épidémie

Le personnel hospitalier, soignant et non-soignant, constitue la grande majorité des personnes contaminées par le coronavirus.

Selon les chiffres communiqués par Santé Publique France, 84 % des contaminés recensés dans les centres de soins sont des personnes travaillant au sein des établissements, allant des médecins traitants aux responsables d'entretien, en passant par les employés des réfectoires.

Appelés à être au plus près des patients, les infirmiers et infirmières représentent à eux seuls 50 % des professionnels contaminés.

Au début de la pandémie, il était encore difficile de déterminer de manière exacte le mode de transmission du virus. Cette méconnaissance explique en partie le taux de contamination élevé chez les soignants ; ces derniers n'ayant pas vraiment pris les précautions adéquates lorsqu'ils étaient entrés en contact avec les malades.


Par la suite, si la contamination a continué à progresser, c'était en grande partie à cause du manque de matériel. Les centres de soins ont, en effet, dû faire face à une grosse pénurie de masques.

Heureusement, les autorités ont remédié à ce problème, à l'image du CHU de Strasbourg qui dispose désormais d'un stock suffisant pour passer tranquillement les quatre prochains mois.

Les professionnels des centres de soins et des EHPAD paient un lourd tribut

Bonne nouvelle pour le personnel soignant, la Covid-19 sera bientôt reconnue par l'assurance santé comme maladie professionnelle.

Cette disposition arrive à point nommé, sachant que depuis le début de la pandémie, on dénombre pas moins de 56 000 contaminations parmi les personnes travaillant dans les centres de soins, qu'ils soient en contact direct ou non avec les malades.

Les employés dans les EHPAD ont également été nombreux à contracter la maladie. Santé Publique France parle d'environ 23 000 cas avérés.

Enfin, concernant le nombre de décès chez les professionnels de la santé, celui-ci s'élève à 53. Mais ce chiffre est à prendre avec des pincettes puisque Santé Publique France reconnait que les statistiques à ce sujet manquent de précision.