Aux États-Unis, la hausse des cas pédiatriques de covid-19 soulève des débats sur la nécessité d’un vaccin pour la population jeune dès six mois. La classe d’âge entre six mois et six ans est la seule à ne pas bénéficier d’un vaccin qui lui correspond dans le pays. Afin de remédier à cette situation, Pfizer et Moderna souhaitent obtenir la permission d’administrer leurs vaccins aux enfants. Sous l’égide de l’Agence américaine des médicaments (FDA), des experts vont étudier leur demande en juin.

Réunions d'un comité d'experts américains en juin

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a programmé plusieurs réunions en juin prochain avec un comité d'experts indépendants pour se prononcer sur une extension des vaccins contre le covid-19 aux enfants dès l'âge de 6 mois.

Pour le moment, les dates de 8, 21 et 22 ont été fixées, mais elles pourraient être modifiées, d'autant plus que certains éléments des dossiers de demande manquent à l'appel à ce jour.

Le comité d'experts devra examiner les données d'essais cliniques relatives aux essais cliniques transmis par les laboratoires et les valider pour obtenir l'autorisation. La décision finale revient cependant à la FDA.

Comme l'agence n'a pas encore approuvé le vaccin de Moderna pour les moins de 18 ans, ces réunions constituent une occasion idéale pour en discuter.

Au cas où les vaccins pour toutes les tranches d'âge seraient disponibles, il sera possible de souscrire une mutuelle familiale pour la prise en charge.


La modification de la souche utilisée en cours d'étude

Dans son communiqué, la FDA a aussi annoncé planifier une réunion le 7 juin pour se pencher sur une demande d'autorisation du vaccin de Novavax pour les jeunes à partir de 18 ans. Il pourrait grossir les rangs de Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson dans le pays.

Le 28 juin, le comité a prévu de débattre de la question de la mise à jour de la souche initiale qui a permis d'élaborer l'ensemble des vaccins injectés à ce jour.

En effet, ces derniers ont montré une efficacité moindre et peu convaincante face aux nouveaux variants.

Si la souche initiale devait être modifiée, il faudra définir celles(s) qu'il conviendra d'utiliser pour la création des prochains vaccins.