Depuis la levée progressive des restrictions sanitaires, les données liées à l’épidémie ont connu une amélioration. Toutefois, elles affichent un revirement depuis quelque temps. À ce propos, le nombre de personnes admises dans les hôpitaux a augmenté dans le département. Les taux de positivité et d’incidence se sont également maintenus à des niveaux élevés.

En Bourgogne-Franche-Comté, la campagne de vaccination s'accélère. Vendredi 4 juin dernier, plus de 40 % de la population locale ont été favorables à une première injection. L'Agence régionale de santé révèle que la proportion s'élève à trois-quarts chez les plus de 60 ans. Pour les personnes âgées de 18 ans ou plus, le taux dépasse la barre des 50 %.

D'après les observateurs, le mois de juin est considéré comme la période la plus importante de la vaccination. Dans la collectivité, 167 000 doses ont en effet été attribuées aux centres dédiés. Par rapport à cela, des séances ont été organisées pour les prochains jours.


Hausse du nombre d'hospitalisations

En outre, l'ARS de la région encourage les plus de 18 ans à :

  •  Se faire injecter le sérum auprès de leurs praticiens de santé habituels ;
  •  Réserver un créneau dans un institut destiné à cet effet.

Pour rappel, l'intervention est prise en charge par l'Assurance maladie et ne nécessite pas le concours des mutuelles santé.

Dans un autre registre, l'Agence susmentionnée prévient que le coronavirus se propage toujours. L'accalmie constatée il y a quelques jours par rapport au nombre de patients semble aujourd'hui s'estomper. Pareil pour les indicateurs relatifs à l'épidémie. Dans ce contexte, les autorités sanitaires craignent l'évolution de la conjoncture en Côte-d'Or. Durant leur point de situation, ils évoquent le déploiement d'actions spécifiques dans les jours à venir. Pour cause, les hôpitaux du département recensent au 4 juin 2021 143 individus pris en charge. Parmi eux, 22 présentaient des formes sévères. Comparé à la semaine du 31 mai 2021, ces chiffres traduisent une tendance à la hausse. Concernant la mortalité, le bilan entre mars 2020 et le 30 mai 2021 fait état de :

• 350 décès dans les Ehpad ; • 927 morts dans les hôpitaux.

Un taux d'incidence élevé

En Bourgogne-Franche-Comté, les autorités totalisent 4 767 personnes ayant succombé dans les établissements de santé depuis le début de la pandémie. Dans les variantes médico-sociales, la valeur descend à 2 290. Pour sa part, le nombre de personnes hospitalisées après avoir développé des formes graves du Covid-19 se maintient à un certain niveau. À ce titre, les pôles de soins critiques dans la collectivité comptent encore plus d'une centaine d'individus pris en charge.

Sur le plan des indicateurs, le taux de positivité demeure stable entre le 28 mai et le 4 juin 2021. L'ARS estime que cela témoigne le fait que :

Le recul de l'épidémie marque le pas et que la mobilisation de tous ne doit pas fléchir dans le contexte de levée progressive des mesures de restrictions.

Dans ce contexte, le pourcentage le plus élevé du territoire se trouve en Côte-d'Or (4,9 %). Quant à l'incidence, le taux départemental s'établit à 178 cas positifs pour 100 000 habitants. Ce chiffre a été relevé du 25 au 31 mai dernier. Une valeur qui constitue l'un des plus hauts de l'Hexagone. En revanche, Bourgogne-Franche-Comté affiche un taux de 110 pour 100 000 entre le 28 mai et le 4 juin 2021.