Deux doses, puis une troisième, puis une quatrième… Pour les plus sceptiques, ces rappels continuels du vaccin peuvent renforcer leur méfiance et mettre encore plus en doute l’efficacité du vaccin contre le coronavirus, plus précisément, face au variant Omicron qui ne cesse de gagner du terrain. En Israël, le gouvernement est en train de distribuer la quatrième dose pour les personnes fragiles.

Les contaminations se multiplient

Si la virulence du variant Omicron n'est pas encore établie de manière précise, il est néanmoins certain que cette nouvelle souche est plus contagieuse que ses prédécesseurs, en l'occurrence le variant Delta.

En Israël, le nombre de contaminations journalières augmente de manière exponentielle. Pour autant, le gouvernement écarte l'éventualité d'une fermeture des frontières et n'entend imposer un nouveau confinement qu'en ultime recours.

Alors, pour protéger la population, il a été décidé qu'après la troisième dose de vaccin administrée durant la saison estivale, une quatrième dose sera proposée aux personnes âgées de 60 ans et plus.

Pour ce faire, ces dernières doivent juste se rendre dans le centre médical d'Ichilov, à Tel-Aviv. À noter que les soignants seront également éligibles à cette quatrième dose.


Pour rappel, Israël fait partie des premiers pays à avoir procédé à la vaccination de masse de ces citoyens, et ce, grâce à un partenariat conclu avec Pfizer.

Cette campagne semble aujourd'hui porter ses fruits puisque, malgré la vague de contamination qui sévit, le nombre de personnes développant des formes graves reste faible (110 patients sur 6 562 contaminés).

En attendant un remède

Outre une campagne de vaccination très bien menée, le gouvernement israélien est dans l'attente du remède promis par Pfizer.

En effet, le groupe est en train de produire des pilules pour le traitement de la maladie. D'ailleurs, une première livraison a déjà été effectuée récemment.

Adhérer à une mutuelle

La pandémie de covid-19 a mis au second plan les autres maladies. Mais pour ces dernières également, la prudence reste de mise.

Avec la crise sanitaire qui a engendré une crise économique, les ménages vont avoir de plus en plus de difficultés à se soigner, d'où la nécessité d'adhérer à une mutuelle.

Cependant, avant de signer un quelconque contrat d'adhésion, le particulier est invité à recourir à un comparateur mutuelle santé afin de voir notamment quels soins lui sont accessibles.