Le vaccin constitue le meilleur moyen de se protéger contre le coronavirus. Toutefois, le gouvernement laisse à chaque Français le choix de se faire vacciner ou non. En effet, la vaccination reste gratuite et non obligatoire. Concernant le pass sanitaire qui permet de se rendre dans d’autres pays ou d’accéder à des rassemblements, le titulaire est libre d’afficher ou non son statut vaccinal. Il est cependant recommandé de plier le document afin de protéger ses données. C’est notamment valable pour ceux qui utilisent le format papier.

Une solution simple pour protéger ses données

Le pass sanitaire existe sous deux formats. Le premier, qui est également le plus couramment utilisé, se présente sous la forme d'une application baptisée « TousAntiCovid ». Tandis que le second est disponible en version papier. Ce dernier a été spécialement pensé pour les personnes peu familiarisées avec les technologies numériques ou qui ne possèdent pas un smartphone.

Le format papier a cependant un gros inconvénient. Il présente un risque pour les données personnelles du détenteur.

Pour y remédier, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a soumis le problème au gouvernement afin que celui-ci trouve une solution pour protéger la confidentialité des données médicales.


La réponse de l'exécutif, par l'intermédiaire de l'Assurance Maladie, a été pour le moins inattendue. D'aucuns pourraient prendre ladite réponse pour de la désinvolture, d'autres pourraient y voir du pragmatisme.

En effet, pour masquer les informations confidentielles lors des contrôles, l'Assurance Maladie recommande de plier l'attestation. La solution peut paraître simpliste, mais son efficacité ne peut pas être remise en cause. De plus, par respect du secret médical, le contrôleur s'abstiendra de regarder sous le pli.

Le pass sanitaire, le sésame pour retrouver une vie quasi normale

Le déconfinement se fait de manière progressive, de même que le retour à la vie normale. Pour le moment, même si les rassemblements sont de nouveau autorisés (avec des jauges établies), chacun doit se conformer à quelques règles de conduite.

Si la vaccination reste optionnelle, la présentation du pass sanitaire lors d'évènement pouvant occasionner un attroupement est obligatoire. Ce pass certifie que son titulaire a effectué un test PCR dans les délais requis et qu'il a été testé négatif.