Le vaccin contre le Covid-19 administré par le nez sera bientôt disponible en Chine. L’administration nationale des produits vient de donner son accord pour le lancement du vaccin par inhalation développé par l’entreprise CanSino Biologics. Ce format de vaccin sera uniquement utilisé comme dose de rappel en urgence. Pour le moment, aucune échéance de commercialisation n’a été fixée.

En dose de rappel en urgence

La vaccination contre le Covid-19 par voie nasale pourrait changer la donne dans la lutte contre la propagation de ce coronavirus.

En effet, cet organe est la voie d'entrée du virus et cette voie d'administration peut aider à le stopper rapidement dans son élan avant qu'il ne soit transmis.

Ceci a été confirmé par une étude qui a démontré que le vaccin à adénovirus constituait une solide barrière anticorps en dose de rappel. De plus, le produit est facile à utiliser et à stocker.

Les autorités sanitaires chinoises se sont récemment prononcées en faveur de la mise sur le marché d'un vaccin anti-Covid à inhaler par le biais d'un pulvérisateur.

Il s'agit du sérum mis au point par CanSino Biologics qui a vu le cours de ses actions bondir dès l'annonce de la nouvelle.

Cependant, s'il a atteint les 14 % en début de session, la hausse est retombée à 7,1 % à la clôture ; la performance reste toutefois notable.


Huit vaccins de production locale

Malgré les polémiques dont il fait l'objet, le vaccin semble l'un des moyens de se protéger des cas graves de Covid-19. Il est d'ailleurs pris en charge par l'Assurance maladie. La mutuelle santé peut aussi couvrir les soins liés à cette maladie.

Depuis le début du coronavirus, la Chine a approuvé en tout huit vaccins contre le Covid-19. Ils ont tous été fabriqués dans le pays, puisque le gouvernement a interdit l'entrée des vaccins étrangers sur son sol. Le pays se distingue également par une politique sanitaire stricte sur la gestion de la pandémie.

Le nombre d'infections y est grandement moins élevé que dans le reste du monde parce que le gouvernement applique de sévères mesures restrictives :

  • confinements prolongés dès l'apparition de cas positifs ;
  • tests PCR très fréquents ;
  • fermeture des usines et entreprises en cas de contamination des salariés ;
  • etc.