Au début de la pandémie, la population se montrait très attentive aux différentes recommandations des professionnels de la santé. Mais après deux mois de confinement, suivi d’un retour progressif à la vie « normale », la Caisse nationale d’assurance maladie constate un relâchement. Les gestes barrières sont de moins en moins respectés, souvent par oubli, mais parfois aussi par lassitude.

Parce qu'ils ont l'impression de ne pas voir le bout du tunnel

Le coronavirus circule toujours et la France est en train de faire face à une nouvelle vague de contamination. À la différence que celle-ci semble moins effrayer le grand public, à tel point que même les campagnes de sensibilisation concernant les gestes barrières sont de plus en plus ignorées.

Peut-être s'agit-il d'une sorte de résignation, mais les Français sont actuellement moins enclins à observer les gestes de prévention. Les embrassades reviennent dans les mœurs et la distanciation sociale apparait aujourd'hui comme un concept passé de mode.

Les nouveaux cas se multiplient

Ces constatations sont appuyées par des chiffres, notamment ceux dévoilés par la plateforme Covid de la Caisse primaire d'assurance-maladie des Deux-Sèvres. Mise en place à la fin du confinement, elle a pour rôle de détecter les nouveaux cas et de prévenir toutes les personnes ayant pu être en contact avec la personne testée positive.


La plateforme ne chôme pas et a même dû doubler ses effectifs, le nombre de contaminations est reparti à la hausse. Il serait facile de dire que le nombre de cas augmente puisque plus de tests sont effectués, mais la situation reste inquiétante.

En effet, il semble bien que le nombre de contaminations évolue plus rapidement que celui des tests réalisés.

Pour preuve, en Nouvelle-Aquitaine, la plateforme a recensé 514 nouveaux contaminés (appelés « patients zéro » dans le jargon) dans la journée du 1er septembre. Le surlendemain, le chiffre est passé à 724.

Une prise de conscience rapide pourrait éviter le reconfinement

Le confinement a été une épreuve pénible pour les Français. Voilà pourquoi il est aujourd'hui impératif de rappeler à tous l'importance de rester prudent. Un reconfinement général serait catastrophique, à la fois pour les ménages, mais également pour l'économie.

Pour l'heure, la prise en charge de la Covid-19 par l'assurance santé demeure assez floue, chaque assureur ayant sa propre politique. Il convient donc aux particuliers de tout faire pour rester en bonne santé, ne serait-ce que pour éviter des frais de soins qui risquent de ne pas être remboursés.

Par ailleurs, ceux qui sont testés positifs sont invités à s'isoler de leur propre gré, pour ne pas mettre en danger la vie de leurs proches.