L’origine de cas d’hépatites infantiles observées autour du globe depuis plusieurs semaines pourrait se trouver dans le Covid long. C’est une conclusion faite par des chercheurs à l’issue d’une récente étude conduite en Israël. Un constat qui rejoint donc d’autres travaux qui ont fait le lien entre l’infection au coronavirus et ces hépatites inexpliquées.

Quelque 700 enfants répartis dans 34 pays différents ont été atteints ces derniers mois d'une hépatite aigüe de cause inconnue. Parmi eux, 10 ont succombé à la maladie et au moins 38 ont dû subir une transplantation de foie.

La revue Journal of paediatric gastroenterology and nutrition a apporté une réponse à ces cas le 10 juin 2022. Les résultats d'un travail scientifique mené en Israël, qui évoque deux facteurs envisageables, y ont été publiés. Les chercheurs expliquent d'une part que la forme longue du SARS-CoV-2 pourrait avoir provoqué une réponse immunitaire anormale. Par la suite, cette dernière aurait favorisé la constitution d'une réserve de virus dans l'appareil digestif, conjecturent-ils.


Un possible lien entre les maladies a été vu chez des enfants israéliens

La recherche a été réalisée auprès de 5 des 12 enfants malades recensées dans le pays hébreu :

  • Deux enfants âgés de 13 ans et un de 8 ans ;
  • Deux nourrissons de 5 et 3 mois.

En 2021, tous ont été admis à l'hôpital Schneider Children's Medical Center à cause d'une lésion au niveau du foie. De surcroît, ces patients avaient attrapé le coronavirus avant la survenue des signes cliniques de ce souci de santé .

Les trois enfants ont souffert d'hépatites aigües avec une réduction de la sécrétion de bile, ou cholestase. Les deux nourrissons ont quant à eux eu une altération grave des fonctions du foie qui requiert une greffe.

Une intervention chirurgicale qui peut être remboursée par l'Assurance maladie. Pour bénéficier d'une meilleure prise en charge, il est conseillé de contracter une complémentaire santé. Les modalités de cette couverture variant d'une offre à l'autre, la comparaison de devis mutuelle est recommandée avant une souscription.

En guise de précision, les formes de SARS-CoV-2 dont étaient contaminés les enfants étaient soit légères soit asymptomatiques .

Moult études établissent un rapport entre Covid et hépatite infantile

Le directeur médical de Doctissimo, Dr Gérald Kierzek, qui est également médecin urgentiste, incite à la vigilance :

Le lien de corrélation ne signifie pas qu'il y a un lien de causalité. On ne peut pas affirmer formellement, à partir de cinq cas seulement, que le Covid est en cause. Il s'agit d'une étude rétrospective, on doit donc rester prudent.

Cependant, beaucoup d'études ont aussi exploré la piste du potentiel rapport entre le SARS-CoV-2 et les mystérieux cas d'hépatites infantiles. Des scientifiques américains de la Case Western Reserve University School of Medicine ont examiné l'existence éventuelle d'une causalité entre :

  • Le coronavirus ;
  • L'augmentation de la bilirubine et des enzymes hépatiques sériques.

D'après eux, le SARS-CoV-2 peut occasionner chez les enfants de sérieuses séquelles à long terme au niveau du foie.

L'étude israélienne susmentionnée avance en outre que les cas d'hépatites infantiles aigües pourraient aussi découler d'une réaction immunitaire post-infection. L'exemple du syndrome inflammatoire multisystémique a notamment été cité.