Ces technologies sont proposées sous diverses formes entre les bagues, les tapis de bain ou les balances connectées. Leur objectif est toutefois le même : permettre aux utilisateurs de suivre leur état de santé. Certains vont jusqu’à proposer des recommandations selon la pathologie détectée. D’autres sont en mesure de diagnostiquer la maladie avant l’apparition des premiers symptômes.

Mon Espace Santé fait partie des dernières solutions mises à la disposition des utilisateurs français. Il s'agit d'une plateforme développée conjointement par le ministère de la Santé et l'Assurance maladie. Il servira notamment au partage des données entre le patient et le personnel médical. Grâce à ce dispositif, tous auront une vue d'ensemble de l'état de santé de la personne inscrite et de son évolution.

Cette plateforme est loin d'être la solution de ce type lancée dernièrement dans l'Hexagone. On assiste même à une multiplication des applications de santé numériques et connectées, depuis 2020 notamment. Et leur succès ne fait que commencer.


Des équipements en mesure de réaliser un diagnostic complet

La santé numérique a connu un développement exceptionnel en deux ans suite à la pandémie du Covid-19. Les mesures adoptées ont favorisé le recours aux objets connectés. Pour beaucoup, ces équipements étaient indispensables pour faire un bilan de leur santé et l'évaluer au quotidien. D'après les prévisions du cabinet Gartner, ces outils devraient générer jusqu'à 94 milliards de dollars dans le monde en 2022. Ce chiffre traduit une hausse de plus de 15 % comparé à celui de 2021.

Les entreprises qui se sont lancées dans le secteur sont nombreuses et une diversité de solutions est mise en avant. La start-up Baracoda fait partie des acteurs du marché, à l'origine d' un miroir et d'une brosse à dents intelligents. La commercialisation de la seconde est assurée par Colgate. La structure travaille actuellement sur un tapis de bain connecté baptisé BBalance. Il fournit aux utilisateurs des informations concernant leur posture ou la composition corporelle. Une application qui y est liée suggère des exercices à faire. Ces éléments peuvent aussi servir au patient pour demander un devis mutuelle en tenant compte de ses besoins réels.

Une solution quasi identique a été mise au point par l'entreprise française Withings. Dénommée Body Scan , elle est équipée de 4 capteurs de poids auxquels s'ajoute un plateau muni de 14 électrodes. Une poignée dotée de 4 autres électrodes complète le tout. Prévu pour le deuxième semestre de 2022, le dispositif permet d'effectuer un électrocardiogramme. Il donne aussi des informations détaillées sur la masse musculaire et graisseuse pour chaque membre.

De plus en plus de Français s'équipent de ces solutions connectées

L'outil développé par Withings est également capable d' identifier certaines pathologies à l'instar d'un diabète de type 2. Il s'appuie sur des biomarqueurs pour ce faire. Il est en outre en mesure de détecter un problème au niveau du rythme cardiaque. Ce trouble se trouve être la cause d'un tiers des cas d'AVC. Il peut alerter sur d'autres maladies comme la fibrillation auriculaire. Une application connectée à l'appareil propose aux utilisateurs des programmes d'entraînement sur-mesure.

Chez la start-up Circular, la solution prend la forme d'une bague connectée à laquelle le fondateur attribue plusieurs avantages. En fait partie la possibilité de relever des données de santé même pendant le sommeil la nuit. Le contact direct avec la peau garantit par ailleurs l'exactitude de l'examen réalisé. L'équipement aurait ainsi un taux de fiabilité 15 % plus élevé comparé à un bracelet connecté.

Il fonctionne sur la base de 7 mesures biométriques analysant entre autres le rythme cardiaque et respiratoire. La bague peut repérer divers troubles comme une déficience cardiaque, une détresse respiratoire ou une diminution des défenses immunitaires. Plus de 140 données sont ensuite transmises au patient à partir des données recueillies. Elles sont accompagnées d' environ 2 000 recommandations , envoyées sur une application associée au dispositif.

D'après Credoc, le taux d'équipements pour des objets connectés de santé a augmenté de 23 % en France en 2021. À titre de comparaison, la croissance était de 11 % deux ans auparavant, en 2019.