La télémédecine, auparavant ayant une faible notoriété au sein de la population, a pu faire ses preuves lors de l’épidémie. L’assurance Kovers a mis en place une application pour donner au peuple français une protection supplémentaire durant les périodes de relâchement. Mais aussi dans le but de favoriser la santé pour tous dans le pays et éviter une rechute vers la contamination qui plongerait le pays vers un reconfinement.

Afin d'accélérer le processus d'éradication de la menace covid-19, l'Organisation mondiale de la santé a mis au point des stratégies se basant sur le digital que tous les pays pourront appliquer. Il y a quelques mois déjà, cette organisation a mis en circuit dix manières permettant à chaque pays d'employer le numérique comme moyen pour améliorer la santé publique.

En Europe, et notamment en France, la médecine 2.0 gravit les échelons en commençant par s'immiscer dans les compagnies d'assurance maladie. Kovers, la première mutuelle labélisée dans le pays, a d'ailleurs lancé son projet de digitalisation en garnissant son application de méthodes de suivi en ligne des malades du virus et offrant ainsi à la population la possibilité d'être protégée, mais aussi de marcher dans la rue sans crainte de contamination.

La télémédecine se développe en France

Une nouvelle révolutionnaire pour le domaine de la santé. La télémédecine qui, auparavant, était peu sollicitée, finit par briller. Il convient tout d'abord de préciser que depuis la mise en vigueur du déconfinement, au 11 mai dernier, la France reprend le cours normal de la vie. Les rues sont devenues plus fréquentées et la population peut y accéder librement comme auparavant. Certains sont même concentrés sur les vacances qui approchent et oublient le respect des mesures sanitaires ainsi que des gestes barrières.


Cependant, la menace n'a pas totalement disparue. De nombreux facteurs peuvent encore favoriser l'apparition du covid-19, notamment l'âge avancé de bon nombre de personnes à risque dû au vieillissement démographique, la grossesse, l'obésité, l'hypertension, le cancer et autres maladies chroniques. Et si d'après l'analyse épidémiologique des experts, le pic de la maladie semble quasi faible, la prévention est l'arme la plus efficace afin de ne courir aucun risque. Voilà pourquoi le pays est encore en état d'urgence sanitaire.

Afin de donner une protection sociale plus complète à la population, l'assurance santé éthique et digitale Kovers, dont le siège se trouve à Yonne a mis sur le réseau son application Kovers e-santé. Cette idée innovante a permis de continuer l'utilisation de la téléconsultation tant favorisée durant cette crise. Cela permet à la fois aux médecins de se protéger, mais aussi de garantir à leur clientèle des accès aux soins sans risque de contact et déplacement.

Selon les chiffres donnés par l'Assurance maladie, plus d'un million d'actes de téléconsultation ont été observés, notamment pendant le pic le plus important de l'épidémie. Il s'avère que les chercheurs se sont concentrés dans l'innovation de cette méthode médicale en inventant une Assurance 2.0, fruit de la médecine et du numérique. Tous ces efforts, dans le but de respecter les mesures d'hygiène drastiques face au virus. Mais aussi d'éviter des dépenses inutiles lors de l'admission d'un malade aux services d'urgence. Sans oublier ceux qui ont la phobie d'une éventuelle contamination durant l'attente en salle lors d'un rendez-vous médical.

Une complémentarité santé de nouvelle génération

Le système de santé tient une place particulière dans le quotidien des Français. Or, certains services médicaux sont en désertion, expliquant les 5,3 millions de personnes en manque de soins. L'Assurance Kovers voudrait pallier cette problématique en misant sur une application pour le moins ingénieuse, l'incluant dans le contrat de ses adhérents. L'objectif est de continuer la traçabilité de la maladie qui pourrait réapparaitre à tout moment pendant cette période de déconfinement.


Dans l'application, disponible sur l'appli store de Google, il existe deux fonctions qui sont le check-up et le Toledok. Mais l'une des particularités de ce service d'assurance c'est son tarif de remboursement qui va jusqu'à 80%. L'assuré bénéficie aussi d'un contrat transparent adapté au statut de l'individu (étudiant, retraité) et des cotisations à seulement à hauteur de 20%, les taux de garantie défient aussi la concurrence en s'élevant à 50%. Enfin, l'application a été mise au point pour protéger le client, mais aussi le fidéliser d'après « l'Assurtech Qape ».

L'appli check-up permet d'exécuter un autodiagnostic médical fiable, et ne concerne pas uniquement les signes du coronavirus. Elle peut tout aussi en détecter d'autres, tels que les maladies considérées comme conduisant à un état d'immunodépression. En bref, elle aide à reconnaître les antécédents médicaux du patient, mais aussi de distinguer les autres pathologies de symptômes semblables au covid-19. À savoir, les pathologies respiratoires telles que les pneumopathies, rhinopharyngite, etc.

D'un autre côté, il y a aussi le TéléDok qui est une application donnant accès à la télémédecine. Un service accessible à la population, permettant de contacter directement un médecin et des infirmiers Kovers qui sont disponibles 7j/7 et de 8 à 20 heures. Ces derniers pourront appliquer une consultation à distance et établir un diagnostic et les prescriptions médicales adéquates. Et en cas de situation considérée comme feu rouge, ils pourront appeler les services d'urgences pour hospitaliser au plus vite le malade.