Instauré progressivement en 2019, la politique 100% Santé se traduit par le reste à charge zéro pour le patient. Elle a pour but de faciliter l’accès aux soins. La prise en charge est assurée par les complémentaires santé et la Sécurité sociale. Ce dispositif intervient dans le cadre des soins nécessitant des prothèses en audiologie, en stomatologie et des lunettes.

La réforme 100% Santé concerne les lunettes de vue, les prothèses auditives et dentaires. Elle consiste en un remboursement intégral des prestations par les mutuelles santé et la Sécurité sociale. Ainsi, le patient n'a plus à payer une partie de la facture. Depuis l'entrée en vigueur du « reste à charge zéro » en 2019, dix millions de français ont en bénéficié. Cette nouvelle organisation a permis de faciliter l'accès aux soins, souvent limité par les difficultés financières des ménages. Les dentistes et les audiologistes ont vu les fréquentations des centres de soins accroître. Chez les opticiens, les changements avancent au ralenti.


Une belle avancée en dentaire et en auditif, un retard en optique

Suite à deux années d'application, les suivis des résultats ont démontré le succès du système. En effet, le nombre de prothèses posées moyennant un « reste à charge zéro » a augmenté. Pendant l'année 2021, 39 % des bénéficiaires de soins en audiologie ont profité de la gratuité de leur dispositif . En dentisterie, 20 % des patients se sont acquittés d'un reste à charge modéré et 55 % ont joui du reste à charge zéro.

Avant cette nouvelle politique, les restes à payer en soins dentaires et auditifs étaient toujours plus importants qu'en lunetterie. Ce qui expliquait la réticence voire le renoncement de certains Français à se procurer ces équipements coûteux. Les statistiques des complémentaires santé évoquent un reste à charge de 986 euros pour les audiophones et 259 euros en odontologie. En ophtalmologie, les patients devaient débourser en moyenne 40 euros.

Malgré les changements tarifaires, les opticiens déclarent avoir effectué seulement 17 % de leurs ventes avec un taux 100% Santé. À chaque consultation, les professionnels des soins optiques se doivent d'informer leur clientèle dans un devis mutuelle.

Un dispositif pour l'innovation du système de santé et la prévention

Le 100% Santé a transformé la qualité de vie des français. En effet, la réalisation du projet a permis d'atteindre les objectifs au niveau :

  • Du pouvoir d'achat ;
  • Des soins pour tous ;
  • De la prévention.

Si les ménages ont ressenti un changement, les financeurs privés et publics ont constaté une hausse imprévue de leurs dépenses.

En prenant en charge la totalité des offres sur ces postes, les dépenses des assureurs santé ont augmenté. Dès 2022, ces organismes ont déjà été contraints de payer de grosses sommes. Ils ont compté 700 millions d'euros pour les prothèses dentaires et 200 millions d'euros pour les appareils auditifs. Ce qui représente un total de presque un milliard d'euros. Alors que cette somme a été estimée sur le débours de l'année 2023.

Néanmoins, cette tendance restera sur un court terme. Les hausses de fréquentations ont été associées à un rattrapage des consultations non effectuées pour des raisons pécuniaires. Toutefois, le succès et l'importance du nouveau dispositif est en lien avec une politique préventive. En effet, le principe du « reste à charge zéro » permettra de pallier les risques de désocialisation des malentendants. Désormais, ces derniers pourront s'équiper correctement sans contraintes financières.