Comme l’année dernière, nous avons calculé les tarifs moyens des complémentaires santé par département. Il en ressort que la mutuelle coûte cher aux Français, notamment lorsqu’ils atteignent l’âge de la retraite. Mais le profil ne détermine pas à lui seul le montant à débourser. D’autres facteurs sont à prendre en considération.

La nouvelle réforme du RAC 0 incitera-t-elle les complémentaires santé à relever leurs tarifs, sachant que la Sécurité sociale est tenue de maîtriser ses coûts pour contenir le déficit ? Dans les détails, le gap imputable à cette dernière s’établit à 5,4 milliards d’euros en 2019 et à 5,1 milliards d’euros l’an prochain.

Si les mutuelles fixent leurs tarifs comme elles l’entendent, ils dépendent généralement de la situation personnelle de l’assuré d’une part et du lieu de résidence de l’autre. Après avoir réalisé une étude à ce sujet en prenant en compte l’ensemble du territoire, nous relevons une différence de prix pouvant aller jusqu’à 440 euros entre deux dossiers similaires.

Les régions nordiques parmi les plus onéreuses du marché

Les analyses permettent d'affirmer que pour un célibataire salarié de 25 ans, il est plus judicieux de résider dans l'Aveyron (295 euros) ou dans le Lot-et-Garonne (297 euros). En revanche, dans l'Aude ou dans l'Hérault, il sera contraint de payer plus cher (respectivement 310 euros et 313 euros). En tout cas, les écarts sont peu importants s'agissant de ce profil.

Une petite famille avec deux enfants débourse en moyenne 1 052 euros annuels. La formule la plus onéreuse se situe dans la capitale, avec 56 euros de plus. Elle devra déménager dans les départements de l'Ariège et de la Lozère (1 043 euros) ou du côté de l'Aveyron (1 035 euros) pour profiter de tarifs plus attractifs. Toujours est-il qu'un contrat qui a été conclu récemment sera plus rentable qu'un ancien.

Les seniors payent le prix fort du fait de leur santé souvent fragile

Les contrats les plus coûteux sont réservés aux personnes âgées qui demandent davantage de soins. Par exemple, un couple de sexagénaires doit payer 2 525 euros annuels en moyenne. En tant que comparateur mutuelle, nous indiquons les tarifs les moins abordables. Ils se trouvent dans les départements qui concentrent le plus d'habitants.

Pour espérer réaliser des économies tout en bénéficiant de la meilleure protection, les seniors doivent faire jouer la concurrence. Mais en dehors de leur état de santé, la situation de l'ensemble des habitants de la région peut aussi influer sur les prix. Tout comme le niveau de développement du territoire concerné. Il arrive également que les dépassements d'honoraires soient plus conséquents dans certains départements.