Depuis le 17 février dernier, le Covid-19 n’a plus causé de décès dans les Ehpad dans le département de la Savoie. Une conséquence de l’augmentation de la couverture vaccinale selon l’Agence régionale de santé (ARS) en ARA. Entre-temps, le dernier bilan épidémiologique de l’organisme de santé remarque également la forte présence du variant britannique dans la collectivité.

Prise en charge par l'assurance maladie, la vaccination contre le coronavirus commence à produire ses effets en Savoie. En effet, le département n'enregistre plus de décès relatif à la pathologie dans les établissements médico-sociaux depuis le 17 février dernier.

Cela résulte de l'amélioration de la couverture vaccinale, selon l'Agence régionale de santé (ARS). À ce titre, l'organisme note dans son dernier point épidémiologique du 18 mars dernier les détails de la campagne. Au 16 mars, plus de 95 % des résidents en EHPAD ou USLD ont reçu au moins leur première dose. Pour la seconde, la couverture vaccinale s'établit à environ 88 %.


Le département est fortement exposé au variant britannique

Dans un contexte plus large, l'ARS révèle dans son dernier rapport que 4,2 % de la population savoyarde a reçu la seconde dose. Cela représente 18 041 individus immunisés. La première dose a été administrée à 37 834 personnes, soit 8,7 % des habitants du département.

L'établissement public souligne que la progression de la couverture vaccinale se poursuit dans toute la région Auvergne-Rhône-Alpes. Cependant, il convient de maintenir les gestes barrières, et ce, jusqu'à ce que la majorité de la population soit immunisée.

À ce propos, le variant britannique du coronavirus progresse dans l'ensemble du territoire régional. En Savoie, la proportion de suspicion y afférente après les tests de criblage s'élève à plus de 75 %. Concernant les formes brésilienne ou sud-africaine, cette proportion est en baisse et s'établit désormais entre 5 à 10 %.

Une hausse du taux d'incidence à l'hôpital

Dans un autre registre, l'Agence régionale de santé a dévoilé dans son précédent bulletin épidémiologique (11 mars) que :

On observe depuis début février une baisse sensible et continue du taux d'incidence et du taux d'hospitalisation chez les personnes les plus âgées.

Une semaine après, le nombre d'individus infectés dans une population de 100 000 habitants poursuit sa baisse chez les plus de 80 ans. Depuis la période du 1er au 7 mars, il se situe au-dessous de 100. Pour rappel, la tranche 80-89 totalisait un taux d'incidence de 254 au début du mois de janvier. Pour les plus de 90 ans, le chiffre y afférent était de 409.

En revanche, le taux d'hospitalisation en Savoie connaît une légère hausse entre la 9ème semaine et la 10ème semaine (du 8 au 14 mars). Par rapport à cette dernière période, les nouvelles admissions tous services confondus atteignent une valeur de 11,1. Au cours de la 9ème semaine, ce chiffre est de 10,6. Pour les admissions en réanimation, la 10ème semaine présente un taux de 3,5 contre 2,1 pour la 9ème semaine.