Le début du déconfinement en France sera marqué par la réouverture progressive des crèches, des écoles, des collèges et des lycées dans les zones concernées. Mais les parents d’élèves demeurent inquiets à l’idée d’exposer les enfants au Covid-19 qui circule toujours. Pour les rassurer, les experts en pédiatrie fournissent quelques explications sur les manifestations de la maladie chez les petits.

En général, les enfants sont beaucoup moins touchés par le Covid-19 que les adultes. En France, parmi les 12 000 enfants testés pour suspicion à ce jour, 6,3% d'entre eux sont positifs et force est de constater qu'ils bénéficient d'une assurance santé. Il est d'ailleurs à noter que depuis quelques temps, seuls les malades symptomatiques font l'objet d'un test. À noter également que les tests sur les enfants étaient surtout concentrés dans les zones les plus touchées comme la région Ile-de-France et Marseille. Il est donc difficile d'évaluer avec précision le nombre de cas positifs.

Les questions se posent alors sur la façon dont la maladie évolue chez les plus jeunes ainsi que sur les raisons pour lesquelles il ne faut pas trop s'alarmer.

Les chiffres restent bas pour les enfants

L'évolution de la maladie du Covid-19 et les nouveaux cas, avec précision sur les différentes classes d'âge, sont régulièrement publiés par Santé Publique France. Ces malades sont immédiatement pris en charge par une couverture santé, comme c'est aussi le cas pour les personnes âgées avec la mutuelle senior. L'on constate alors que le nombre d'enfants infectés par le virus a toujours été nettement inférieur. Et parmi l'ensemble des enfants testés positifs, soit environ 12 000, une trentaine seulement ont contracté une forme nécessitant l'admission en réanimation. Deux cas de décès chez les enfants ont été enregistrés à ce jour.


Les enfants qui ont contracté les formes graves du Coronavirus ont tous un état de santé déjà vulnérable : ils souffraient de pathologies chroniques sous-jacentes qui affaiblissent considérablement leur défense immunitaire. Pour le reste, beaucoup d'entre eux suivent leur traitement à domicile, à condition de respecter les mesures strictes d'isolement et de gestes barrières.

Les tests RT-PCR qui permettent de détecter la maladie sont sans danger et non douloureux pour les enfants. Ils consistent à prélever du mucus au niveau des voies aériennes supérieures. Les nourrissons et les nouveau-nés font l'objet d'un recueil spécifique. Parmi les nombreux tests effectués en maternité, les cas positifs sont très bas. Et aucune forme grave n'a été notée chez les bébés. Il y a même eu des cas où une mère a été testée positive alors que son bébé n'a pas été infecté malgré la proximité.

Pourquoi les enfants sont-ils moins touchés par le Covid-19 ?

Certaines hypothèses affirment que les enfants disposent d'un système de défense antiviral assez performant. Ils sont plus habitués à être en contact avec ce genre de virus. Mais les questions sur les quelques cas de nouveau-nés testés positifs restent un mystère. Cependant, les chercheurs continuent d'essayer d'établir le lien entre les caractéristiques du virus SARS-CoV-2 et le système immunitaire des enfants.

D'autres hypothèses soutiennent que le virus aurait besoin de certains récepteurs cellulaires qui ne sont pas encore présents chez l'enfant. En outre, l'enfant développe une réaction inflammatoire moins prononcée par rapport aux personnes âgées. Comme il s'agit d'une forme nouvelle du Coronavirus, le fait qu'elle attaque les personnes âgées et épargne les tout-petits n'est pas encore compréhensible. Les investigations se poursuivent.

Les symptômes de la maladie chez les enfants

Les manifestations du Covid-19 chez les enfants sont très proches d'un état grippal : toux, fièvre, maux de gorge, fatigue, angines, parfois des pharyngites et quelques bronchites. Il y a cependant un symptôme particulier qui devrait attester qu'il s'agit bel et bien du Covid-19 : la formation d'engelures au niveau des doigts. Quelques malades ont aussi décrit des problèmes de perception des goûts et des odeurs.


Mais les estimations avancent que 30% de cas positifs chez les enfants sont asymptomatiques. Ils peuvent donc contaminer d'autres personnes, ou non. Il s'avère en effet que certains porteurs sains ne transmettent pas la maladie, mais la raison reste encore à élucider.

Une autre pathologie, le Kawasaki, qui fait normalement partie des maladies rares, a soudainement contaminé quelques enfants ces dernières semaines. Les experts ont cependant souligné que cette maladie n'a aucun lien avec le Coronavirus chez les enfants. Il en est de même pour l'état d'obésité.