30 % des bébés de moins de 2 ans contractent une bronchiolite chaque année. Cela porte le nombre de cas à 480 000 environ, d’après les chiffres publiés dans le bulletin hebdomadaire de Santé publique France. Les patients atteints de cette pathologie contagieuse peuvent souffrir de problèmes respiratoires qui s’accompagnent de toux aiguës. Une épidémie sévit actuellement dans l’Hexagone.

Un pneumopédiatre qui exerce à l'hôpital Necker, le docteur Christophe Delacourt, informe que la bronchiolite est considérée comme une infection des poumons d’origine virale. Cette maladie compte parmi les motifs d’hospitalisation les plus récurrents chez les tout-petits. Elle apparaît souvent entre les mois de novembre et de janvier.

Les nourrissons qui contractent la bronchiolite commencent à se rétablir après 10 jours en moyenne. Mais certains d’entre eux peuvent être sujets à des complications. Si ces dernières sont rares, elles s’avèrent sérieuses. Le désir de parer à ce type de situation justifie la consultation d’un comparateur mutuelle bébé.

De la prévention et des recommandations pour stopper l’épidémie de bronchiolite

Le docteur Delacourt souligne que les enfants atteints de bronchiolite peuvent, en dehors des éventuelles défaillances respiratoires, devenir peu actifs et avoir du mal à s’alimenter. Santé publique France rappelle qu’il est important d’aérer son appartement toutes les dix minutes par jour pour réduire les risques de transmission.


L’agence conseille aussi de ne pas rester dans des lieux confinés et de se laver correctement les mains avec du savon.

Quant à la Haute Autorité de santé (HAS), elle a exposé au mois de novembre dernier de nouvelles recommandations. Celles-ci portent sur le traitement de la bronchiolite chez les nourrissons de moins d’un an. Sont contre-indiqués ou ne sont plus préconisés les points suivants (liste non exhaustive) :

  • Procédés de renforcement du flux expiratoire via le drainage postural.
  • Les soins anti-reflux.
  • La prise de fluidifiants bronchiques ou la consommation d’antitussifs.

Toutes les régions sont frappées en cette période de risques

Le nombre de visites SOS Médecins en raison d’une bronchiolite s’élève à 703 passages, ce qui représente une augmentation de 4 % en l’espace d’une semaine. Telles sont les données collectées par l’Agence nationale de santé publique. Elle ajoute que sur les 4 042 bébés de moins de 2 ans transférés aux urgences, plus d’un tiers d’entre eux ont dû passer un séjour à l’hôpital.

Comme l’indique le bulletin hebdomadaire de Santé publique France, l’épidémie concerne toutes les régions en Métropole. Même la Corse, qui jusque-là était en « phase pré-épidémique », est désormais touchée par la pandémie de bronchiolite. Cette dernière est même arrivée jusque dans les Antilles (excepté à Saint-Barthélemy).