Une bonne nouvelle pour les malentendants, la politique «?100 % santé?»?est entrée en vigueur le 1er janvier dernier. Celle-ci prévoit notamment le remboursement de certaines prothèses par le régime général de la Sécurité sociale et la complémentaire du patient. Sur ce sujet, plusieurs modèles seront soumis au reste à charge zéro. Ce qui permettra aux intéressés d’économiser une somme importante.

Appliquée depuis le 1er janvier 2021, la réforme 100 % santé garantit aux Français un meilleur accès à certains soins. Il s'agit de ceux relatifs aux problèmes dentaires, optiques et auditifs. Sur ce dernier point, il faut savoir que 67 % des malentendants sont dépourvus d'appareils appropriés à leurs conditions. C'est ce que révèlent l'Insee et le système national des données sur la santé. Cela s'expliquerait par la cherté des dispositifs.

Et pourtant, une perte d'audition peut provoquer une dégénérescence mentale. Par ailleurs, la déficience est généralement suivie d'une dépression. Par rapport à cela, de nouvelles modalités de prise en charge par l'assurance maladie s'adressent à ces personnes.


Certains dispositifs seront remboursés intégralement

Un des grands changements apportés par l'offre 100 % santé, le reste à charge zéro s'appliquera aux prothèses auditives de catégorie 1. Néanmoins, celles-ci devront coûter tout au plus 950 euros, le nouveau prix plafond pour les modèles de base. Face à cela, nombreux sont ceux qui se sont sentis allégés à l'annonce de la nouvelle. Parmi eux, une femme qui s'occupe de sa mère avance qu'elle est soulagée parce que cela représente un budget conséquent. Sans cette réforme, elle aurait payé la somme de 1 000 euros.

Concernant l'exécution de cette mesure, elle sera partagée entre la Sécurité sociale et la mutuelle du patient. Sur les 950 euros, un peu plus de 25 % seront imputés à l'Assurance maladie. Le reste sera attribué à la complémentaire santé.

Concernant les matériels de classe 2, plus sophistiqués, les professionnels en fixent librement les prix. Ils seront alors remboursés partiellement à hauteur de 400 et 1 700 euros.

Une hausse des activités est attendue chez les audioprothésistes

Expérimentés par l'Union fédérale des consommateurs - Que Choisir, les appareils acoustiques inclus dans le dispositif se révèlent performants. Selon le vice-président de l'association en Nouvelle-Aquitaine, Jacques Robert :

Ce matériel, pris en charge à 100 % pour les prothèses auditives, nous l'avons testé et au niveau du test, il est identique au matériel de classe 2 qui coûte beaucoup plus cher.

Par rapport à cela, une audioprothésiste à Limoges, Isabelle Laroche, avance que :

Un million de personnes en France ne s'appareillent pas du fait du coût de l'appareillage.

D'après ses propos, les patients munis de solutions auditives seront beaucoup plus nombreux dans le futur. À ce titre, elle souligne que :

C'est important pour le contact.

Pour prétendre au remboursement, l'intéressé devra se rendre dans un cabinet ORL qui lui fournira une ordonnance médicale. Ce document sera utile lors de la visite chez un audioprothésiste.