Les voitures de collection sont potentiellement concernées par l’interdiction de circuler dans les nouvelles ZFE (zones à faibles émissions). La FFVE (Fédération française des véhicules d’époque) souhaite qu’une dérogation soit accordée à ces automobiles, rappelant qu’elles constituent un patrimoine vivant. Elle a ainsi sollicité près de 150 parlementaires pour qu’ils déposent une proposition de loi à cet effet.

Une voiture de collection est un modèle qui n'est plus fabriqué, a conservé ses caractéristiques d'origine et dispose d'une carte grise spécifique. Généralement, elle a plus de 30 ans. En raison de son âge, elle peut être soumise à des spécificités d'assurance.

En devenant un modèle de collection, une voiture ne peut plus être utilisée de façon récurrente au quotidien. Le déploiement des ZFE est susceptible d'en limiter davantage l'usage. Actuellement, les véhicules essence immatriculés avant 1997 et les diesel mises à la route avant 2001 ou 2006 (en fonction du cas) ne peuvent plus circuler en région parisienne. Ils sont aussi interdits à Grenoble et à Lyon.


La circulation des voitures de collection est autorisée dans les ZFE existantes

Pour l'heure, les modèles de plus de 30 ans peuvent rouler dans ces ZFE s'ils ont été immatriculés en tant que voitures de collection. En effet, ces dernières font l'objet d'exceptions. Encore le 25 janvier dernier, le Grand Paris a garanti la dérogation qui leur est accordée. La FFVE redoute toutefois la mise en place de nouvelles ZFE cette année.

Aix-Marseille, Montpellier, Nice, Rouen, Strasbourg, Toulon et Toulouse prévoient notamment un tel projet. Les négociations avec ces 7 agglomérations risquent de devenir plus serrées selon le président de la Fédération, Jean-Louis Blanc. Ce dernier assure pourtant :

Les véhicules de collection ne représentent que 0,5 % du parc automobile et circulent en moyenne 1 000 km par an, soit quinze fois moins que la moyenne ; leur effet sur la qualité de l'air n'est pas mesurable.

Il ajoute que la voiture ancienne génère du travail pour environ 20 000 personnes. En outre, elle est au centre de différentes manifestations. Certaines d'entre elles s'instaurent d'ailleurs désormais comme de véritables attractions touristiques (Embouteillage de Lapalisse, Bouchon de Blois, etc.).

Deux projets de loi en faveur de la circulation des voitures de plus de 30 ans dans les ZFE

Jean-Louis Blanc note que les exonérations attribuées aux voitures de collection sont jusqu'à présent provisoires. Il s'alarme :

Si l'on ne fait rien au plan législatif, on court à la catastrophe.

C'est la raison pour laquelle la FFVE s'est tournée vers des députés et des sénateurs. Ces parlementaires ont déposé un projet de loi visant à accorder une dérogation grâce à laquelle les voitures de collection pourront circuler dans les nouvelles ZFE. Le débat sur ce texte devrait s'ouvrir en mars prochain.


Le député Guillaume Peltier a aussi porté une autre proposition de loi. Cette dernière prévoit d'autoriser la circulation de toutes les voitures anciennes dans les ZFE, même les modèles qui ne disposent pas du statut d'automobile de collection. Il faut savoir que sur les 900 000 voitures anciennes recensées actuellement en France, 70 % ne détiennent qu'une carte grise de droit commun.

Le sort des voitures de 20 à 29 ans n'est abordé par aucune des deux propositions de loi. Il faut dire que ces véhicules ne remplissent pas encore les conditions pour obtenir une carte grise de collection. Pourtant, ils ne sont pas non plus éligibles à une vignette Crit'Air.