Souvent méconnus des adhérents, les frais de gestion retenus par les mutuelles représentent environ 20 % des coûts des complémentaires santé. Si la majorité d’entre elles prélèvent entre 17,5 % et 22 %, une dizaine d’organismes n’hésitent pas à facturer aux cotisants plus de 30 %.

Afin de favoriser la concurrence et de réduire le poids de ces frais dans les cotisations, les députés ont voté le projet de loi visant à autoriser l'assuré à résilier son contrat individuel à tout moment après un an d'engagement. Ce texte est entré en vigueur depuis le 1er décembre 2020.

Pour leur part, les salariés qui dépendent d'un contrat collectif ne peuvent pas bénéficier de ce dispositif sauf si l'employeur arrive à négocier des accords avec sa mutuelle.

Hausse des cotisations pour 2021 et 2022

Malgré la baisse des dépenses des soins dues aux confinements, les économies réalisées au cours de l'année 2020 ne pourront pas servir à faire baisser les cotisations de la mutuelle santé. Une bonne partie de celles-ci vont être englouties par les taxes COVID imposées par l'État, de l'ordre de 2,6 % pour 2021 et 1,3 % pour 2022.


Les adhérents doivent ainsi dès cette année faire face à une hausse de leurs cotisations (environ +3 % pour les détenteurs de contrat individuel et jusqu'à +8 % pour les mutuelles d'entreprise).

Néanmoins, chaque enseigne définit sa propre politique concernant la révision de ses tarifs, et l'application de celle-ci variera d'un profil de souscripteur à l'autre.

La seule façon de limiter cette augmentation est alors de réduire les frais de gestion retenus par les mutuelles et les compagnies d'assurance. D'ailleurs, depuis le mois de septembre 2020, celles-ci sont tenues de faire apparaître clairement ces informations dans les avis d'échéance remis au client (pour les mutuelles individuelles).

Faire jouer la concurrence pour réaliser de sérieuses économies

Les assurés peuvent faire jouer la concurrence et changer d'organismes s'ils souhaitent économiser sur les coûts de leur complémentaire santé. Les frais de gestion devraient ainsi figurer parmi la liste des principaux éléments de comparaison.