Les Français deviennent plus attentifs à leur santé avec l’âge

Odoxa vient de réaliser un sondage pour Le Figaro et Franceinfo à propos du rapport des Français avec leur santé au quotidien. Publiée récemment, cette étude a permis de constater que l’âge fait partie des premiers éléments déterminant leur attitude. En effet, les plus âgés tendent à se soucier davantage de leur santé.

Dans l’ensemble, les sondés affirment accorder une attention particulière à leur santé. Ils s’efforcent ainsi d’adopter les bonnes pratiques en la matière et de mener une vie saine. Toutefois, outre l’âge, les catégories sociales semblent également avoir une grande influence sur les comportements et le partage d’informations dans le domaine.


Incidence du facteur économique sur le rapport à la santé

D’après ce sondage, le niveau de vie des personnes interrogées joue un rôle non négligeable dans leur rapport à la santé. Ainsi, les classes sociales les plus aisées ont tendance à faire plus attention à leur santé par rapport aux plus pauvres. Sur ce point, le sondage comptabilise un écart de 10 points entre les plus riches et les catégories considérées comme pauvres.

Ces deux populations présentent par ailleurs un écart semblable lorsqu’il s’agit de mesurer la propension de l’individu à adopter les bons comportements de santé au quotidien ou son sentiment d'être suffisamment informé sur le sujet.

Comme l’expliquent les sondés, le manque de moyens est la principale cause (41 %) limitant leur accès à l’information et l'application des diverses recommandations des professionnels de santé en la matière. La prévention en est ainsi affectée. En somme, les plus pauvres se retrouvent pénalisés par leur situation économique.

Enfin, pour 84 % des sondés, l’amélioration de la prévention passe nécessairement par un renforcement des campagnes de sensibilisation en mettant à contribution les médecins, les pharmaciens, les diététiciens, etc.

82 % d’entre eux considèrent par ailleurs qu’il faudrait améliorer la rémunération des professionnels de santé en général afin de leur permettre de consacrer plus de temps à la prévention.


Les sensibilisations atteignent davantage les plus âgés

Les plus de 65 ans et les jeunes ont souvent une perspective différente sur certains sujets comme la retraite ou la mutuelle santé. Il en est de même pour les questions de santé en général.

Selon le sondage Odoxa commandé par Le Figaro et Franceinfo, huit Français sur dix affirment faire attention à leur santé au quotidien. Ils s’efforcent ainsi d’agir en conséquence.

D’ailleurs, selon Franceinfo :

Près de sept Français sur dix se disent bien informés et sensibilisés surtout par leurs soignants.

Il existe toutefois des écarts significatifs dans le domaine en tenant compte de l'âge des personnes questionnées. En effet, 77 % des sondés qui avaient plus de 65 ans déclaraient être bien informés sur le sujet, contre seulement 61 % chez les 18 à 24 ans.

Cette différence se ressent surtout au niveau de la propension de l’individu à se préoccuper des sujets liés à sa santé. Dans ce cas, l’écart entre les deux catégories d'âge est estimé à 35 points. Un écart semblable se retrouve dans l'adoption des bonnes pratiques en matière de santé.

Ainsi, 61 % des 18 à 24 ans ne prêtent pas vraiment attention aux diverses recommandations des professionnels de santé, tandis que 82 % des plus de 65 ans les respectent en vue de préserver leur santé.