Payer cher pour avoir un beau sourire, pour mieux entendre ou pour mieux voir, telle est la problématique à laquelle les Français ont dû faire face depuis toujours. Une situation qui est aujourd’hui révolue, du moins pour le dentaire et l’audiologie, et ce, grâce au 100% Santé. Pour l’optique, les impacts de la réforme ne sont pas encore vraiment ressentis.

L'accès aux soins dentaires, auditifs et optiques faisait souvent l'objet d'un renoncement du fait de son coût élevé qui n'est pas forcément abordable pour tout le monde. Promesse tenue du président Emmanuel Macron lors de sa campagne, le « Reste à charge zéro » a fait ses premiers pas l'an dernier, pour le grand bonheur des assurés sociaux et détenteurs de complémentaires santé.

À moins d'un an de son effectivité, la société Santéclair a mené une étude d'impact. Il s'avère que les deux premiers enregistrent des retombées fort positives. Le dernier, quant à lui, affiche des résultats quelque peu mitigés. Une tendance qui s'expliquerait par les hautes exigences des patients en matière de qualité des produits.

Des soins sans reste à charge ou du moins plus abordables dès 2020

Lancée depuis 2019, la réforme 100% Santé confirme sa mise en place en début janvier avec pour même objectif d'offrir un meilleur accès aux soins aux ménages français. Entendons par cela l'achat de lunettes, la pose d'appareils dentaires ou encore la fourniture d'audioprothèses dont les tarifs faisaient hésiter plus d'un.


À cet effet, les patients paieront moins cher dès cette année pour bénéficier des soins afférents à l'audiologie. Pour cela, les prix des appareils de classe 1 verront leur plafond régresser tandis que la base de remboursement de la Sécurité sociale s'est accrue. De quoi donner aux assurés du régime obligatoire et des mutuelles un avant-goût du remboursement intégral de leurs dépenses à partir du 1er janvier 2021.

À savoir, 29% des audioprothèses ont intégré à ce jour la classe 1, avec un coût plafonné à 1 100 euros s'il coûtait au maximum 1 300 euros et représentait à peine 11% des appareils mis en vente (données communiquées par la société Santéclair à la suite de son analyse portée sur 1 565 devis en janvier).En outre, seuls les trois quarts des personnes ayant demandé un devis auront à payer un reste à charge, dont la moyenne a baissé à 352 euros si elle s'établissait à hauteur de 596 euros auparavant.

Pour ceux qui ont recours à des actes dentaires inclus dans le panier de soins 100% Santé, ils bénéficieront d'une prise en charge intégrale. De même pour les patients, à problème de vue, qui vont pouvoir jouir d'un reste à charge nul après avoir choisi leurs lunettes à verres unifocaux (coûtant entre 95 et 265 euros) ou progressifs (entre 180 et 370 euros) parmi les 17 modèles de montures pour adulte et 10 destinées aux enfants.

Dépenser plus pour pouvoir choisir librement son modèle de lunettes

La deuxième étape de la réforme a eu des impacts pour le moins positifs tant pour les implants auditifs que pour les appareils dentaires. C'est du moins ce qu'a relevé Santéclair dans l'étude qu'elle a tenu à publier tout récemment, trois mois après l'instauration du dispositif.


En effet, la société filiale de nombreuses complémentaires santé a constaté une recrudescence des devis reçus par les dentistes en début d'année, de 40%. Dans les détails, 44% des 18 000 devis analysés concernent des propositions de couronnes à reste à charge nul tandis que ceux représentant des couronnes à tarifs libres ont diminué à 36%.

Du côté de l'optique cependant, l'on enregistre une certaine réserve de la part des patients. En effet, Santéclair n'a pu relever que 6% de choix du panier de classe A (afférent au 100% Santé) parmi les 46 093 équipements facturés. À préciser que les verres et la monture de ces lunettes coûtent respectivement 75 euros et 30 euros. La même proportion (6%) est aussi constatée au niveau de l'achat à régime « mixte » (verres de classe A, mais monture de classe B). Le prix de consultation d'un ophtalmo devrait également baisser.

Enfin, 88% des patients continuent d'opter pour le panier à tarifs libres. Une affluence due aux exigences des Français pour des matériels de qualité, car il se trouve que les montures intégrant le panier de classe A sont fabriquées en Chine. Cela, afin d'amoindrir davantage leurs coûts.

Comparez les prix sur lecomparateurassurance pour trouver la meilleure mutuelle dentaire du marché.